Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Aquarius : "Ça ne me gênerait pas de l'accueillir" affirme le maire de Marseille

-
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

En marge d'une visite consacrée aux travaux de requalification du port antique à Marseille, Jean-Claude Gaudin s'est dit favorable ce mardi à l'accueil à Marseille des 58 migrants recueillis par l'Aquarrius, le bateau de l'association SOS Méditerranée.

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille
Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille © Maxppp -

Marseille, France

Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, s'est dit favorable à l'accueil des 58 migrants recueillis par l'Aquarius et qui faisait toujours route vers la capitale provençale ce mardi midi. "Cela ne me gênerait pas, bien sûr", a insisté le maire de Marseille en marge d'une visite consacrée aux travaux de requalification du port antique de Marseille ce mardi. 

Marseille "ville de générosité"

"Vous connaissez ma tradition et celle de Marseille. Nous voulons une ville de générosité et de fraternité. Nous voulons une ville d'ouverture et d'accueil", a poursuivi Jean-Claude Gaudin avant de fustiger : "Dans cette ville, beaucoup de gens préfèrent l'exclusion, la haine et la différenciation. Des gens qui font des bonds quand on parle du vivre-ensemble. Or, moi avec mes amis élus, nous voulons vivre ensemble.

Mais le maire de Marseille a bien expliqué que "c'est l'État qui décide. C'est une décision du préfet qui obéit aux ordres du Premier ministre".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu