Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perquisition au domicile ardéchois du ministre Olivier Dussopt

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Olivier Dussopt a été perquisitionné mardi 18 août dans le cadre de l'enquête ouverte pour corruption. Le ministre ardéchois des comptes publics, quand il était maire d'Annonay, s'était fait offrir des œuvres d'art par un dirigeant de la Saur qui était en contrat avec la ville.

Olivier Dussopt est visé par une enquête depuis fin mai
Olivier Dussopt est visé par une enquête depuis fin mai © Radio France - Claire Leys

L'enquête préliminaire ouverte fin mai pour corruption, prise illégale d'intérêts et favoritisme a donné lieu cette semaine à des perquisitions révèle Médiapart. Une perquisition a été menée mardi au domicile personnel d'Olivier Dussopt à Annonay, cela ne concerne pas son logement parisien nous précise son entourage. Des perquisitions ont également été menées à la mairie d'Annonay ce mercredi.

"Cela permettra de démontrer qu'il n'y a rien à me reprocher" - Olivier Dussopt

En 2017, quand Olivier Dussopt était encore député-maire d'Annonay, il accepte deux lithographies offertes par un dirigeant local de la Saur, alors que le groupe a le marché de l'eau de la ville. Depuis la révélation de l'affaire par Médiapart, le désormais ministre délégué aux Comptes publics a restitué les deux oeuvres d'art dont le montant est estimé à deux mille euros. Dans une déclaration ce mercredi après-midi, Olivier Dussopt ne se dit pas surpris : "Le parquet poursuit les vérifications qu'il souhaite faire. C'est normal et cela permettra de démontrer qu'il n'y a rien à me reprocher."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess