Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Arnaud Montebourg compare certains investisseurs chinois à des prédateurs

jeudi 3 novembre 2016 à 12:12 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

L'ancien ministre de l'économie Arnaud Montebourg est opposé à la reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire par des investisseurs chinois, il préfère une solution européenne.

Arnaud Montebourg dans le studio de France Bleu Loire Océan à Nantes
Arnaud Montebourg dans le studio de France Bleu Loire Océan à Nantes © Radio France -

Nantes, France

Invité jeudi matin de France Bleu Loire Océan, Arnaud Montebourg a lancé une violente charge contre certains investisseurs chinois dont il dénonce "l'attitude prédatrice". L'ancien ministre de l'économie était interrogé sur l'avenir des chantiers navals de Saint-Nazaire que leur propriétaire, le Coréen STX Offshore and Shipbuilding, a mis en vente et qui intéresseraient des investisseurs chinois.

"nous avons suffisamment peiné pour conserver cette économie et nous devons la protéger" - Arnaud Montebourg

Pour STX, le candidat à la primaire de gauche se dit favorable à une solution européenne qui passerait par des alliances, "soit on cherche des alliances, soit on s'en moque et nos industries continueront à déménager".

Arnaud Montebourg dénonce "l'attitude prédatrice" de certains investisseurs chinois

L'ancien ministre de l'économie est en déplacement en Loire-Atlantique dans le cadre de sa campagne pour la primaire de gauche. Il a tenu un meeting mercredi soir à Saint-Herblain où il a reçu le soutien du maire Bertrand Affilé et il devait se rendre à Batz-sur-Mer jeudi matin, commune socialiste qui a accueilli mercredi soir 35 migrants mineurs en provenance de Calais.