Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle 2017 : Arnaud Montebourg participera à la primaire de la gauche

dimanche 2 octobre 2016 à 20:46 Par Germain Arrigoni, France Bleu Bourgogne et France Bleu

L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a annoncé dimanche soir sur TF1 sa décision de participer à la primaire initiée par le PS, après l'adoption par le Conseil national du parti des modalités de cette dernière.

Arnaud Montebourg
Arnaud Montebourg © AFP - PATRICK KOVARIK

Après avoir annoncé sa candidature à l'élection présidentielle fin août, Arnaud Montebourg participera à la primaire de la gauche. "J'ai décidé d'inscrire ma candidature à l'élection présidentielle de 2017 dans le cadre des primaires de la gauche", a déclaré l'ancien ministre de l'Economie sur TF1. Et de préciser qu'il se rangerait au résultat du vote, quel qu'il soit, même si c'est François Hollande qui l'emporte.

Une décision motivée ce dimanche par l'adoption par le Conseil national du parti des modalités de cette dernière. La primaire se déroulera du 22 au 29 janvier et les candidats ont jusqu'au 15 décembre pour annoncer leur candidature. Les modalités de cette primaire ont été annoncées ce dimanche. En 2011, il avait récolté 17,19% des voix.

Détracteur de François Hollande

Arnaud Montebourg a aussitôt rappelé ses divergences avec le président de la République. "Je suis resté fidèle au serment du discours du Bourget. Je suis resté fidèle aussi aux ouvriers de Florange. Je suis aussi l'un de ceux qui a combattu la politique d'austérité fiscale, qui a causé beaucoup de dégâts dans le pouvoir d'achat de nos compatriotes les plus modestes", a-t-il souligné.

Nommé ministre du Redressement productif après l'entrée de François Hollande à l'Elysée en mai 2012, Arnaud Montebourg a été écarté deux ans plus tard du gouvernement de Manuel Valls pour avoir multiplié les critiques. Ancien allié de François Hollande, Arnaud Montebourg est devenu depuis deux ans l'un de ses principaux détracteurs. A ses yeux, le bilan du quinquennat finissant rend impossible une nouvelle candidature du président, qui dévoilera ses intentions en décembre.

25 propositions

Au cours de cette courte interview, il a rappelé quelques-unes de ses propositions: "Un grand programme politique du Made in France pour soutenir avec un Etat fort et protecteur la réindustrialisation et nos PME", "une stratégie de confrontation (avec l'Union européenne) pour une réforme radicale, sans pour autant perdre et abandonner ou sortir de l'euro".

Arnaud Montebourg avait déjà présenté un projet contenant 25 propositions regroupées en quatre chapitres : le redécollage de l'économie, le sauvetage de l'Europe, la lutte contre le terrorisme et la refondation du système démocratique.

  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-