Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Attaques de Laurent Wauquiez : Alain Juppé dénonce les "ignorants" et les "incompétents"

Muet jusque-là, Alain Juppé a répondu ce lundi aux attaques du président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez concernant sa gestion de la ville de Bordeaux. Apparemment, il n'a pas apprécié.

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a répondu aux attaques de Laurent Wauquiez.
Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a répondu aux attaques de Laurent Wauquiez. © Radio France - Yves Maugue

Bordeaux, France

Alain Juppé, parti profiter de quelques jours de vacances, n'avait pas jugé utile de répondre aux accusations de Laurent Wauquiez. Le président du parti Les Républicains avait mis en doute sa capacité de gestion de sa ville de Bordeaux affirmant : "A Bordeaux, Juppé a cramé la caisse". 

L'endettement du Puy-en-Velay supérieur à celui de Bordeaux

Ce lundi, devant la presse rassemblée avant le conseil municipal, le maire de Bordeaux a taclé Laurent Wauquiez. Il a d'abord qualifié "d'ignorants et d'incompétents" ceux qui "se prononcent sur des sujets bordelais qu'ils ne maîtrisent pas". Il a ensuite attaqué encore plus directement Laurent Wauquiez en affirmant : "L’endettement de la ville du Puy-en-Velay _(_dirigée par Laurent Wauquiez jusqu’en 2016, NDLR) est supérieur de 20% aux villes de la même  strate". Nicolas Florian, adjoint chargé des finances, a ensuite précisé que "la ville de Bordeaux poursuit ses investissements tout en maintenant une capacité de désendettement en dessous de sept années, c'est -à-dire en-dessous du seuil fixé par l'État. La Ville poursuit son soutien aux acteurs locaux".

Attaques qu'il a précisé quelques minutes plus tard, qualifiant les propos du président des Républicains de "tout à fait lamentables, reposant sur de fausses informations et d'une vulgarité extrême". 

Virginie Calmels fuit les micros, puis s'exprime en conseil municipal 

Interrogé sur le silence de sa première adjointe à la Ville de Bordeaux, et numéro deux des Républicains, Virginie Calmels, Alain Juppé a dit qu'il aimerait qu'elle prenne position publiquement. 

"Elle m'a assuré en privé de son soutien sur la politique économique locale. La solidarité municipale, voilà la ligne rouge. Sur le plan national, chacun fait ce qu'il veut, a poursuivi le maire de Bordeaux. De son côté, Virginie Calmels a fui les micros avant le conseil municipal, évitant l'entrée principale, où une dizaine de journalistes l'attendaient. 

Elle a réservé ses mots pour le conseil municipal. Interpellée par le socialiste Matthieu Rouveyre, qui l'accusait d'avoir révelé les "vraies" finances de la Ville à Laurent Wauquiez, elle a assuré que le patron des Républicains ne l'avait pas consultée avant de s'exprimer. Elle s'est dite "fière du bilan de l'équipe", tout en rappelant que "depuis quatre ans, elle ne s'était jamais désolidarisée". Le tout sous les applaudissements de la majorité municipale. Et sans condamner pour autant les propos du patron des Républicains. 

Reportage sur cette drôle d'après-midi pour Virginie Calmels.