Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attractivité des territoires : l'Etat va financer les projets de 14 communes de Côte-d'Or

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Le programme est baptisé "petites villes de demain". Doté de trois milliards d'euros, il va aider des centaines de communes de moyenne importance à mener à bien leurs projets de rénovation, d'innovation. Avec un objectif : les rendre plus attractives. Rendez-vous à Brazey-en-Plaine ce lundi matin.

2500 personnes vivent à Brazey-en-Plaine, un chiffre stable selon le maire
2500 personnes vivent à Brazey-en-Plaine, un chiffre stable selon le maire © Radio France - Lou Bourdy

Elles sont donc 14 communes, retenues dans le cadre de ce programme à trois milliards. Parmi elles, Brazey, en plaine de Saône. Une ville dont la population peine à grimper. "C'est stable", d'après le maire Gilles Delepau, par ailleurs conseiller départemental. "Le recensement est repoussé à 2022 à cause du covid, mais je pense qu'on a gagné quelques habitants, car nous avons plus d'élèves dans les écoles, et de nouveaux habitants qui arrivent. Mais sur les dernières années, ont est stables, à environ 2.500 habitants."

"Que chacun puisse bien vivre sur le territoire de la ville"

Pour lui, grandir est un objectif : "Il faut que les communes progressent, se renouvellent, sans excès. Il faut réfléchir au multi-générationnel, que tout le monde puisse bien vivre sur le territoire de la ville." La crise sanitaire, paradoxalement, va sans doute avoir des répercussions positives, même si ce ne sera pas immédiat. "Je pense qu'il y a une réflexion, sur la campagne, sur la nature, l'extérieur, les producteurs locaux, les restaurateurs. Ce qui manque ceci dit, ce sont les transports. Habiter à la campagne, c'est beaucoup de kilomètres, et tous les réseaux ne sont pas toujours au point."

Financer des projets en cours, et en imaginer de nouveaux

Dans ce contexte, être sélectionné pour bénéficier des deniers de l'Etat, c'est une excellente nouvelle, même si à l'heure qu'il on ne sait pas quelle quantité d'argent sera attribuée. "Ça va nous permettre de finaliser des projets, voire réfléchir à d'autres projets. Je pense qu'on devrait avoir une aide suffisamment pour les réaliser. On a déjà la création d'une grande Halle, qui permettra de faire des activités ludiques ou économiques, comme des marchés de produits locaux. Il est déjà financé à 80% ça permettra de compléter. Une Halle avec des panneaux photovoltaïques, c'est à peu près 600.000 euros. Et puis on a également la revitalisation du centre-ville, avec la création de pistes cyclables, et d'espace de convivialité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess