Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au Mans, le calendrier du second tour des municipales divise les candidats

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

C'est le 28 juin que les électeurs manceaux voteront pour choisir leur maire entre Stéphane Le Foll et Marietta Karamanli. Les deux candidats qualifiés pour le second tour des municipales analysent différemment la décision du gouvernement.

La façade de la mairie du Mans.
La façade de la mairie du Mans. © Radio France - Alexandre Chassignon

Trois mois et demi après le premier tour des municipales, c'est le soir du 28 juin que l'on devrait savoir qui les électeurs manceaux choisissent entre Stéphane Le Foll et Marietta Karamanli - si la situation sanitaire ne s'aggrave pas entre-temps.

"Démocratiquement, c'est absolument nécessaire de sortir de cet entre-deux" selon Stéphane Le Foll, le maire sortant, arrivé en tête du premier tour avec près de 42% des suffrages. Il note que d'ici là les bars et restaurants auront probablement rouvert. "Il serait difficile de dire que pour les élections, elles, sont reportées à on ne sait pas quand".

Marietta Karamanli, arrivée seconde avec 13,2% des voix,  est beaucoup moins enthousiaste : "il faut faire avec". "L'absentention peut être très forte. Les gens ont beaucoup de soucis liés à l'état sanitaire mais aussi à l'économie, l'école... l'esprit n'est pas aux élections."

Les deux finalistes s'accordent sur une chose : sans réunions publiques et avec des moyens très limités pour échanger avec les électeurs, la campagne ne ressemblera à aucune de celles qu'ils ont connues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu