Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Aubière: un premier conseil municipal sous tension

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Comme prévu, le conseil municipal d'installation d'Aubière a été l'occasion des premières joutes verbales entre majorité et opposition. Florent Guitton a annoncé que l'opposition avait déposé un recours devant le tribunal administratif.

Sylvain Casildas (3eme en partant de la droite) et ses adjoints
Sylvain Casildas (3eme en partant de la droite) et ses adjoints © Radio France - Emmanuel Moreau

Le COSEC d'Aubière, où se tenait le premier conseil municipal de ce mandat (distanciation physique oblige) pouvait accueillir un public de 60 personnes. Certains l'ont suivi de l'extérieur de la salle, dont les portes étaient restées ouvertes. Sur les 33 conseillers municipaux (4 de plus qu'au précédent mandat puisqu'Aubière a passé la barre des 10.000 habitants), 22 sont des nouveaux élus. La majorité compte 25 élus, l'opposition 8, pour un écart de seulement 5 voix lors du second tour

Les élus aubiérois, majorité et opposition
Les élus aubiérois, majorité et opposition © Radio France - Emmanuel Moreau

Sylvain Casildas a obtenu sans surprise tous les suffrages de ses colistiers. Il a été installé par le maire sortant. Une passation de pouvoir et un discours républicain pour les adieux de Christian Sinsard après douze années dans le fauteuil de maire. Sylvain Casildas l'a dit d'entrée, "je serai le maire de tous les aubiérois... nous vous tendons la main pour travailler ensemble dans l'intérêt général", comme pour effacer cette élection si serrée.

Tension et interventions

Ce qui n'a pas empêché la tension palpable dans la salle de se renforcer petit à petit. D'abord lorsque Florent Guitton a demandé la parole pour expliquer qu'il a déposé ce jeudi un recours devant le Tribunal Administratif de Clermont-Ferrand pour demander l'annulation du second tour de cette élection municipale. Le très faible écart de voix entre les deux listes, très important pour apprécier si le scrutin a pu être faussé, pourrait bien jouer.

En attendant, l'équipe municipale va travailler. Sept adjoints ont été élus. Ils ont tous renoncés à leurs indemnités  jusqu'à la fin de l'année (les conseillers municipaux ne perçoivent pas d'indemnités dans les villes de moins de 100.000 habitants). C'était une des rares délibérations de ce conseil où les élus de l'opposition sont souvent intervenus pour poser des questions, demander une précision, sans laisser rien passer. Une manière de donner le ton à ce début de mandat, dans l'attente de la décision du Tribunal Administratif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess