Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Aucun ministre à Béziers après les incendies criminels, c'est dégueulasse", dénonce Robert Ménard

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Robert Ménard sort les crocs dans une vidéo publiée sur son compte Twitter mardi. Le maire de Béziers y exprime sa colère et dénonce le mépris du gouvernement à l'égard des Biterrois : "Une école qui brûle, ce n'est pourtant pas courant. Où sont les ministres ?" L'invitation est désormais lancée.

Robert Ménard, maire de Béziers
Robert Ménard, maire de Béziers © Radio France - Radio France

Béziers, France

Robert Ménard se lâche dans une vidéo diffusée ce mardi 5 novembre sur son compte Twitter. Le maire de Béziers n'y cache pas sa colère et se demande pourquoi les membres du gouvernement d'Édouard Philippe, ne portent aucun intérêt aux habitants. "Les Biterrois seraient-ils sanctionnés parce qu'ils auraient mal voté ?", s'interroge l'élu. "Si c'est la réalité, alors, c'est juste dégueulasse" déplore le maire de Béziers (élu en 2014 avec le soutien du Front National).

"Je suis sidéré, je suis consterné, abasourdi. Je ne comprends pas."

"Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner trouve le temps d'aller à Chanteloup-les-Vignes (cirque incendié) mais il ne trouve pas une minute pour venir dans le Biterrois. Mais où est le ministre de l'Éducation nationale ? Une école qui brûle, ce n'est pourtant pas courant. Jean-Michel Blanquer a pourtant trouvé le temps lundi d’assister à une réunion sur les jeux Olympiques (qui ont lieu dans 5 ans). Venir à Béziers où 300 gosses se retrouvent sans classe, c'est impossible ? Son agenda est trop chargé ?"

Tout le monde en prend pour son grade. "Et le ministre de la Ville ?", s'interroge Robert Ménard, "Julien Denormandie n'a pas eu un mot pour Béziers."  

"Ça veut dire quoi ? Que nous sommes des ploucs à Béziers ? Que les gosses n'ont pas d'importance ?"

Et l'édile d'ajouter : "On nous parle de la République, des valeurs de la République. Mais la première valeur de la République c'est qu'on soit tous traités de la même façon. Que l'équité soit la règle. Or là, elle ne l'est pas. À moins que tout cela soit une sordide affaire politique."

L'invitation est donc lancée. Qui fera le déplacement ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu