Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aucune femme présidente d'une intercommunalité en Béarn et en Bigorre

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Après les élections municipales, la parité s'est arrêtée aux portes des intercommunalités. Les 17 intercommunalités en Béarn et en Bigorre sont dirigées par des hommes.

En Béarn et Bigorre, les intercommunalités sont encore largement aux mains des hommes.
En Béarn et Bigorre, les intercommunalités sont encore largement aux mains des hommes. © Maxppp - Christelle Gaujard

On est encore très loin de la parité dans les intercommunalités. Si la place des femmes a progressé au niveau local depuis les lois sur la parité, elle est encore faible au sein des exécutifs et dans les intercommunalités. En Béarn et en Bigorre, les communautés de communes sont encore largement aux mains des hommes. Aucune femme n'a été élue à la tête de l'une des 17 intercommunalités que comptent le Béarn et la Bigorre.

À l'agglomération de Pau, sur les 15 vice-présidents, 2 sont des femmes

Après les conseils municipaux, c'est en ce moment au tour des conseils communautaires d'être installés (les communautés d'agglomération et les communautés de communes, en ce qui concerne le Béarn et la Bigorre). La parité a été rendue obligatoire sur la liste des adjoints au maire, induisant une progression du nombre de premières adjointes, mais cette loi ne concerne pas les intercommunalités. Résultat : la très grande majorité des maires restent des hommes. C’est le maire qui représente sa commune à l’intercommunalité, ce qui fait que mécaniquement, vous vous retrouvez avec une très grande majorité d’hommes au sein de ces exécutifs. Par exemple, à Pau, le maire François Bayrou est le président de la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées. Et sur ses 15 vice-présidents, seulement 2 sont des femmes. L'une de ces femmes est Valérie Revel, maire de Lescar. 

Les femmes doivent encore jouer des coudes en politique. Il y a des chasses gardées par les hommes        
- Valérie Revel, maire de Lescar

Même si elle trouve que la situation s'améliore petit à petit, on est encore loin du compte, estime Valérie Revel, première femme à diriger la commune de Lescar : "C'est quand même un monde essentiellement masculin. Je pense que sur cette question, la société évolue plus vite que le monde politique, finalement. Même si la société peut être culpabilisante par rapport aux responsabilités que pourraient prendre les femmes. Il arrive souvent qu'on me dise 'mais comment vous faites, en plus de vous occuper de vos trois enfants?' C'est une question qu'on ne poserait jamais à un homme. Je dis aux femmes : osez !"

"C'est quand même un monde essentiellement masculin"

Je pense que les hommes ne veulent pas laisser la place        
- Michèle Laban-Winograd, ancienne maire d'Artigueloutan

L'ancienne maire d'Artigueloutan, Michèle Laban-Winograd, 19 ans à la tête de la commune, n'est pas surprise qu'aucune femme ne dirige d'intercommunalité en Béarn et en Bigorre : "En Béarn, ces postes-là sont plus ou moins réservés aux hommes. Les femmes passent à la trappe, elles sont déjà moins nombreuses en qualité de maire. Je pense que les hommes ne veulent pas laisser la place. Il suffit de voir leur âge. Je pense qu'à un moment donné, quand on a 70 ans, on devrait prendre sa retraite et laisser la place aux jeunes, que ce soit à un homme ou à une femme, d'ailleurs." 

"Les hommes ne veulent pas laisser la place"

Michèle Laban-Winograd estime que seule une nouvelle loi sur la parité pourrait faire changer les choses rapidement : "La loi sur la parité, on peut en penser ce qu'on veut, d'ailleurs je n'étais pas forcément pour concernant les municipales mais force est de constater que c'est la seule solution. Il le faut, sinon il n'y aurait aucune femme dans les conseils municipaux." L'élue rappelle que l'on fait souvent aux femmes des procès en incompétence : "Une femme, quand elle dit quelque chose et que quelqu'un n'est pas d'accord, tout de suite on lui dira 'vous n’êtes pas compétente'. C'est l'injure suprême qu'on vous balance tout le temps. Il suffit de le savoir et de ne pas se laisser déstabiliser parce que moi, j'ai connu tellement d'hommes politiques incompétents que je n'avais pas de complexe."

La liste des présidents des intercommunalités en Béarn et en Bigorre

  • Béarn des gaves : Jean Labour, maire de Sauveterre-de-Béarn
  • Lacq-Orthez : Patrice Laurent, maire de Mourenx
  • Luys en Béarn : Bernard Peyroulet, maire de Sauvagnon
  • Nord-Est Béarn : Thierry Carrère, maire de Buros
  • Pau Béarn Pyrénées : François Bayrou, maire de Pau
  • Pays de Nay :  Christian Pethcot-Bacqué, maire de Lagos
  • Vallée d'Ossau : Jean-Paul Casaubon, maire de Laruns  
  • Haut Béarn : Bernard Uthurry, maire d'Oloron      
  • Adour Madiran : Frédéric Ré, maire de Lahitte-Toupière
  • Tarbes Lourdes Pyrénées : Gérard Trémège, maire de Tarbes 
  • Pyrénées Vallée des Gaves : Noël Pereira, maire Argelès-Gazost
  • Communauté de la Haute Bigorre : Jacques Brune, maire de Beaudéan
  • Castelnau Magnoac : Gérard Barthe, maire de Monléon
  • Coteau Val d'Arros : Cédric Abadia, maire de Fréchou-Fréchet
  • Plateau de Lannemezan : Bernard Plano, maire de Lannemezan
  • Neste-Barousse : Yoan Rumeau, maire d'Aventignan  
  • Aure-Louron : Philippe Carrère, maire d'Arreau
Choix de la station

À venir dansDanssecondess