Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aurélie Le Meur, la nouvelle première adjointe de Chambéry, candidate à l'agglomération de Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce jeudi soir, à 18 h, aura lieu l'élection de l'exécutif du Grand Chambéry. Suspens entre deux candidats. Aurélie Le Meur la première adjointe de Chambéry et Philippe Gamen président du parc des Bauges.

Aurélie Le Meur sur le devant de la scène politique
Aurélie Le Meur sur le devant de la scène politique © Radio France - Christophe Van Veen

Le rendez-vous de Grand Chambéry est fixé à 18 h, ce jeudi, au Manège de Chambéry, le centre des congrès, là où la nouvelle équipe municipale a été installée samedi dernier. La majorité Repentin veut y voir un présage. Elle joue gros. L'agglo : 167 millions d'euros de budget, les compétences fondamentales du tourisme, de l'économie et des transports. 38 communes à faire avancer ensemble. 

La veille du scrutin, le nouveau maire de Chambéry a dévoilé sa stratégie. Thierry Repentin missionne sa première adjointe, Aurélie Le Meur, novice en politique, mais forte de 14 années au service des collectivités locales de Savoie. L'ancien ministre socialiste avait promis qu'en cas d'élection à la mairie, il ne cumulerait pas les deux : "Je serai à la place que voudra bien me donner Aurélie."

Risque de blocage institutionnel 

Mardi soir, vers 21h30, le binôme Repentin-Le Meur affirme avoir rencontré leur adversaire Philippe Gamen pour lui proposer une candidature unique. Union refusée, si l'on s'en tient à la version des nouveaux dirigeants de la Cité des Ducs. 

"Philippe Gamen est une candidature de droite, masquée, contre Chambéry de la part des perdants de l'élection municipale de Chambéry" - Thierry Repentin

Il y aura donc un choix à faire pour les 82 élus communautaires. Le nouveau maire de Chambéry regrette cette élection "précipitée" alors que légalement le vote à la tête de l'agglomération aurait pu avoir lieu jusqu'au 17 juillet. Thierry Repentin y voit une manœuvre de l'ancien exécutif mené par Xavier Dullin, battu sur la liste Dantin à la Ville de Chambéry. 

L'autre candidat en lice à Grand Chambéry, Philippe Gamen, le maire du Noyer, est, selon lui, clairement de droite, ainsi qu'il le montre sur une photo du président du Parc des Bauges aux côtés de Xavier Dullin et Michel Dantin. "Philippe Gamen est une candidature de droite, masquée, contre Chambéry, de la part des perdants de l'élection municipale de Chambéry. Ils veulent jouer le troisième tour des élections, je le regrette. "

D'autant qu'avec la majorité qualifiée, Chambéry qui serait alliée à deux autres communes pourrait bloquer toutes les décisions ou faire valider toutes ses décisions à Grand Chambéry. "Il s'agirait d'un blocage institutionnel que personne ne souhaite." 

Une candidature de rassemblement

Aurélie Le Meur, de la liste Chambé Citoyenne qui a fusionné avec celle de Thierry Repentin, est donc propulsée sur le devant de la scène. Avec ses "qualités de dialogue, de concertation, de travail auprès des collectivités locales." La jeune femme qui se dit _"apolitique, sans étiquette" i_ncarne le renouveau. "Ma candidature est celle de 90.000 habitants. Nous voulons que l'agglomération soit en phase avec Chambéry. Sinon, ce serait six ans d'immobilisme. Or l'agglomération est très attendue avec un projet renouvelé et concerté. Parmi les priorités, les questions des transports, du développement touristique ou encore de l'alimentation." 

Elle promet "la concertation" qui aurait fait défaut à l'ancien exécutif. Thierry Repentin évoque même "la souffrance" des maires qui n'étaient plus écoutés ni consultés, d'après lui.   

Aurélie Le Meur restera première adjointe de Chambéry si elle est élue à la tête de Grand Chambéry. La candidate peut compter sur le soutien de nouveaux maires comme Alexandre Gennaro - maire de La Ravoire troisième commune la plus importante - Arthur Boix-Neveu (Barberaz) Franck Morat (Cognin) Christophe Pierreton (Barby) mais aussi les maires de Jardie, Saint-Cassin, Thoiry et Saint François de Salles. 

Aurélie Le Meur et quelques uns de ses soutiens
Aurélie Le Meur et quelques uns de ses soutiens © Radio France - Christophe Van Veen
  • Savoie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess