Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - La région Occitanie est "une des plus mal gérées de France", déclare Aurélien Pradié

-
Par , France Bleu Occitanie

Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, fait durer le suspens quant à sa candidature aux élections régionales. Sur France Bleu Occitanie ce vendredi matin, il en profite malgré tout pour faire de Carole Delga une adversaire.

Aurélien Pradié dans les studios de France Bleu Occitanie
Aurélien Pradié dans les studios de France Bleu Occitanie © Radio France - Jeanne-Marie Marco

Aurélien Pradié continue à faire durer le suspens. Le député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains était l'invité de France Bleu Occitanie ce vendredi matin au lendemain de sa visite à Toulouse où il a détaillé son plan de lutte contre la pauvreté. Il assure n'avoir toujours pas pris de décision quant à son éventuelle candidature aux élections régionales mais en profite, malgré tout, pour tacler la gestion de la présidente socialiste et candidate à sa succession Carole Delga.

"Les chiffres sont éloquents, sur les gestions courantes, sur les frais de fonctionnement. On a une des régions les plus mal gérées de France, c'est une vérité". — Aurélien Pradié 

Aurélien Pradié assure que l'Occitanie est "une des régions les plus mal gérées de France". Les chiffres sont "éloquents" selon l'élu lotois "sur les gestions courantes, sur les frais de fonctionnement de la région". C'est pour cette raison qu'il "souhaite pouvoir donner par [sa] famille politique, par le candidat qui sera demain celui qui mènera la bataille des régionales, une alternative entre l'option Carole Delga et les Verts et l'option du Rassemblement national". Cette région "peut mériter mieux", conclut-il. 

Candidature ou pas ? Décision "la semaine prochaine"

Quant à sa déclaration ou non de candidature, une décision sera prise "la semaine prochaine", "je serai très heureux de vous la faire connaitre" dit, sourire aux lèvres, l'élu de 34 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess