Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auxerre : le premier adjoint au maire démissionne déjà après presque cinq mois de mandat

-
Par , France Bleu Auxerre

La nouvelle a surpris tout le monde : le premier adjoint au maire d'Auxerre, Gilles Peylet, a démissionné de ses fonctions. Une information révélée par nos confrères de L'Yonne Républicaine, confirmée par la préfecture à France Bleu Auxerre. Beaucoup de flou entoure cette démission inattendue.

La mairie d'Auxerre
La mairie d'Auxerre © Radio France - Delphine Martin

C'est un gros couac pour la majorité récemment élue. Même pas cinq mois après son élection et déjà des premières secousses pour Crescent Marault : le maire LR d'Auxerre a dû accepter la démission de son premier adjoint, Gilles Peylet, en charge de la coordination globale du projet, de l'urbanisme, de la rénovation urbaine et des travaux. Une information révélée par nos confrères de l'Yonne Républicaine, et confirmée à France Bleu Auxerre par la préfecture, qui a effectivement reçu, mercredi, la démission de celui qui avait été désigné premier adjoint lors du conseil municipal d'installation le 5 juillet dernier.

Gilles Peylet n'a pas répondu à nos sollicitations. Contacté par France Bleu Auxerre, le maire Crescent Marault dit "respecter le choix" de son ex-adjoint. "Nous avons longuement discuté de sa décision, il m'a expliqué son cheminement, et j'ai accepté sa démission. C'est quelqu'un d'honnête, et que j'apprécie" a commenté l'édile, sans en dire plus concernant les raisons qui ont poussé Gilles Peylet à démissionner. "Je suis déjà tourné vers l'avenir", balaye le maire Les Républicains.

Jeux de pouvoir politique et jalousie

Mais selon nos informations, il y aurait des tensions en interne entre certains adjoints auxerrois et le directeur de cabinet du maire, Yves Lasmartres, en poste depuis cet automne. Des dissensions sur fond de jeux de pouvoir politique. Et de jalousie, concernant certains avantages en nature dont jouirait le "dircab", notamment une chambre au sein du prestigieux hôtel Ribière. "Elle lui a été mise à disposition le temps qu'il puisse trouver un logement, ce qui n'a pas été simple avec le confinement", nous confie-t-on en mairie.

En tout cas, la démission d'un premier adjoint, censé être le bras droit du maire, au bout de si peu de temps d'exercice, est extrêmement rare. Le nom de son remplaçant sera-t-il connu dès le 17 décembre, date du prochain conseil municipal ? Impossible de le savoir. Mais d'après nos sources, il se pourrait, prochainement, que plusieurs délégations et missions d'adjoints soient "réorganisées" pour "un meilleur équilibre des tâches".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess