Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : L'avenir institutionnel de l'Alsace dans le Grand Est

Alsace : le gouvernement soutient une fusion des départements "avec des compétences particulières"

mercredi 24 octobre 2018 à 11:25 - Mis à jour le mercredi 24 octobre 2018 à 14:45 Par Aude Raso, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu Lorraine Nord

Invitée sur Europe 1 mercredi, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, a réaffirmé la volonté du gouvernement de soutenir la création d'une collectivité alsacienne dans le Grand Est, mais sans "statut spécial". Reste à éclaircir le volet des compétences.

Jacqueline Gourault, le 16 octobre 2018, à Paris
Jacqueline Gourault, le 16 octobre 2018, à Paris © Maxppp -

Alsace, France

Jacqueline Gourault l'avait déjà laissé entendre lors de sa visite en Alsace en septembre. Les déclarations de la ministre de la Cohésion des territoires mercredi 24 octobre sur Europe 1 viennent le confirmer : le gouvernement soutient l'idée de la création d'une nouvelle collectivité Alsace, résultat de la fusion du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, dotée "des compétences des départements" et "de compétences particulières".

"Nous allons accompagner les élus dans le 'désir d’Alsace'. Le gouvernement est prêt à soutenir la création d'une collectivité alsacienne à partir des deux départements (alsaciens), tout cela dans la région Grand Est", a déclaré Jacqueline Gourault sur Europe 1. Et la ministre de préciser que cette nouvelle collectivité n'aura _"pas un statut spécial_", mais "des compétences particulières dues au transfrontalier et à l’identité alsacienne rhénane".

Une annonce du gouvernement la semaine prochaine ?

Jacqueline Gourault est attendue en Alsace vendredi 26 octobre. La ministre n'y fera pas d'annonce officielle sur l'avenir institutionnel de l'Alsace, mais doit évoquer le dossier avec les parlementaires alsaciens, ainsi que les présidents des deux départements, Brigitte Klinkert et Frédéric Bierry, et de la région Grand Est, Jean Rottner. Selon nos informations, le Premier ministre Edouard Philippe devrait se charger lui-même de l'annonce officielle, depuis Paris, en début de semaine prochaine.

Contactés mercredi par France Bleu Alsace, les deux présidents de départements ne s'alarment pas du rejet d'un "statut spécial" pour l'Alsace, et assurent que les négociations sur les compétences de la future collectivité sont encore en cours. Brigitte Klinkert, la présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, se dit "vigilante" mais "confiante" : "Nous avons des demandes dans le domaine de l'apprentissage des langues, des routes, du tourisme et de l'économie de proximité. Le nerf de la guerre, c'est l'argent. S'il y a compétence, il faut qu'il y ait les financements qui vont avec." 

Le président de la région Grand Est, Jean Rottner, "se réjouit" de son côté de l’avancée sur la statut de l'Alsace et affirme qu'il est "naturellement disposé à accompagner cette mutation".