Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avis favorable de Grand Besançon Métropole au projet de RN57 à 2x2 voies à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Bis repetita. Après l'avis favorable du conseil municipal de Besançon jeudi 24 juin 2021, les élus de Grand Besançon Métropole ont eux-aussi approuvé à une très large majorité, le projet de mise à 2X2 voies de la RN 57 entre l'Amitié et Beure ce lundi soir. Un dossier vieux de 50 ans.

Les élus de l'agglo de Besançon valident le projet de mise à 2X2 voies de la RN 57, comme les élus de la Ville de Besançon avant eux.
Les élus de l'agglo de Besançon valident le projet de mise à 2X2 voies de la RN 57, comme les élus de la Ville de Besançon avant eux. © Radio France - Anne Fauvarque

Comme il y a moins d'une semaine en conseil municipal (jeudi 24 juin 2021), le dossier est passé en toute fin de séance. Laurent Croizier du Modem a bien tenté de le faire déplacer en tout début d'assemblée, mais la présidente de l'agglomération, Anne Vignot, lui a opposé une fin de non recevoir.

Il a fallu deux heures aux élus pour adopter quasiment à l'unanimité à chaque fois, les 62 points précédents à l'ordre de jour. Puis deux heures de discussion (cordiale) avant le vote sur ce dossier, vers 22h.

Quatre heures de séance pour les élus de Grand Besançon Métropole ce lundi 28 juin 2021.
Quatre heures de séance pour les élus de Grand Besançon Métropole ce lundi 28 juin 2021. © Radio France - Anne Fauvarque

Dernier point : le projet d'aménagement de la RN 57 

Ce projet, il est grand temps de le terminer a rappelé lors du débat, le maire de Beure, Philippe Chaney. "Il faut trouver des solutions aux contraintes que nous connaissons actuellement, a expliqué l'élu. Et je préfère parler d'achèvement plutôt que de mise à deux fois deux voies de cette RN 57. Car c'est le dernier maillon manquant pour traverser l'agglomération bisontine".  

Un projet compatible avec l'enjeu climatique

Philippe Chaney qui se dit "concerné au premier chef" et qui insiste aussi sur le développement en parallèle des solutions alternatives, telles que les modes doux, le covoiturage, les transports en commun et autres.

De leur côté, les élus du Parti socialiste ont voté "pour" le projet d'aménagement.

EELV vote contre, la maire s'abstient

Car les élus écologistes eux n'en démordent pas. Ils ont voté contre, comme la semaine dernière au conseil municipal. "Une autoroute urbaine qui ne résoudra rien" selon eux. "Un projet qui va fluidifier le trafic et donc les gens ne vont plus covoiturer" déplore Benoît Cypriani. Mais leur chef de file, maire de Besançon et présidente de l'agglomération, Anne Vignot, s'est, cette fois, abstenue. Abstention également des communistes.  

Se faire confiance entre élus? 

L'opposition, quant à elle, "satisfaite" d'avoir voté pour ce projet à l'image du LR Ludovic Fagaut, a refusé en revanche, de donner mandat à la présidente pour négocier des points d'amélioration au projet. Elle a donc voté contre. Laurent Croizier du Modem précisant à l'intention d'Anne Vignot qu'il ne pouvait lui donner mandat alors qu'elle s'oppose au projet.

Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, ouvre la séance ce lundi 28 juin 2021, à la chambre de commerce et d'industrie du Doubs à Besançon.
Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, ouvre la séance ce lundi 28 juin 2021, à la chambre de commerce et d'industrie du Doubs à Besançon. © Radio France - Anne Fauvarque

Anne Vignot ne s'en est pas émue, mais juge "déplorable qu'on puisse remettre en cause l'intégrité des élus". L'élue EELV assume sa position. "Je regrette le choix qui a été fait (d'avis favorable) mais une fois que j'ai dit ça... Je suis présidente, sinon je ne serai pas là où je suis, et je suis très respectueuse de la parole de l'ensemble des élus qui sont dans cette assemblée". 

Un binôme pour apporter des améliorations

D'ailleurs, ce mandat pour négocier, Anne Vignot ne le porte pas seule mais en binôme avec le vice-président de droite en charge des infrastructures, Yves Guyen, maire d'Ecole-valentin, qui s'est engagé à venir régulièrement devant l'assemblée, faire état des avancées des fameux points d'amélioration.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess