Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Baisse des contrats aidés : la mauvaise surprise de la rentrée pour les communes

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu
Loire, France

La ministre du Travail a décidé de réduire de façon drastique le nombre de contrats aidés. Muriel Penicaud les juge "inefficaces et très coûteux". La semaine dernière des communes ont donc appris par Pôle Emploi qu'elles devraient ce passer de ces emplois très utiles à leurs fonctionnements.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Dominique GUTEKUNST

C'est un coup de téléphone dont Sylvie Robert, maire de Saint-Didier-sur-Rochefort (Loire) se serait bien passée. Vendredi 11 août, elle apprend par Pôle Emploi que les deux contrats aidés, un poste d'aide cuisinière et un poste d'aide maternelle, qui devaient démarrer à la rentrée, sont purement et simplement annulés. Un véritable coup de massue : "Ah oui très clairement ! Si l'on a pas les deux CUI (Contrat Unique d'Insertion)en question, cela veut dire qu'il faut repenser complètement l'organisation pour toute l'année scolaire. A deux semaines de la rentrée c'est dur à encaisser".

Le témoignage de Sylvie Robert, maire de Saint-Didier-sur-Rochefort

La baisse des dotations : le nœud du problème

Jean-Claude Tissot, maire de Saint-Marcel-de-Féline, lui n'a pas encore reçu l'appel de Pôle Emploi, mais il pense qu'il ne sera pas épargné. Pour le candidat aux élections sénatoriales c'est un nouveau coup dur après le gel, puis la baisse des dotations de l'État depuis de nombreuses années : "si on en est là c'est à cause de ça ! On doit combler ces baisses de dotations par ce tour de passe passe que sont les emplois aidés. Si l'on doit s'en passer, je pose la question, qu'est-ce-qu'on supprime ? La cantine ? La garderie ?

Pour les nombreuses communes concernées, il va donc falloir s'adapter en attendant peut-être la refonte du système des emplois subventionnés. Un autre dossier de la rentrée qui s'annonce brûlant pour le gouvernement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess