Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Syndicat Mixte interdépartemental du Ballon d'Alsace : sortir de la crise

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

L'avenir du Ballon d'Alsace est menacé. Pour sortir de la crise, le Syndicat Mixte Interdépartemental du Ballon d'Alsace (SMIBA) a décidé de rejeter le budget primitif 2019 et de repartir sur de nouvelles bases : afin de revoir son organisation et son modèle économique.

Vue du Ballon d'Alsace en novembre 2018
Vue du Ballon d'Alsace en novembre 2018 © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Route du Ballon d'Alsace, Lepuix, France

L'avenir du SMIBA (Synidcat Mixte interdépartemental du Ballon d'Alsace) est compromis par une organisation obsolète. La station du Ballon d'Alsace est en déficit : le SMIBA cumule 3,4 millions d'euros de dettes. Les multiples acteurs ne peuvent plus suivre.

Les membres du syndicat ont rejeté à l'unanimité le budget primitif pour l'année 2019 au mois d'avril, afin d'alerter l'État sur la situation compliquée de la station. La préfète du Territoire de Belfort, Sophie Élizéon, a donc saisi la Chambre régionale des Comptes. Cette dernière doit faire des préconisations sur le plan juridique et sur le plan financier prochainement.

La station doit rouvrir la saison hivernale prochaine mais avant, la gouvernance et le modèle économique doivent être entièrement repensés. 

Modification du cadre juridique

Le SMIBA a été créé en 1971 et le cadre juridique n'est plus du tout adapté avec  la loi NOTRe selon Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort et président par interim du SMIBA : "Les communes se sont structurées autour d'intercommunalités. Les compétences touristiques sont partagées entre l'État, la région, les intercommunalités, les départements et les communes... Tout cela mérite d'être dépoussiéré " explique-t-il. 

"Le SMIBA doit être doté de nouveaux statuts" ajoute le président du SMIBA par intérim. 

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort.

Modification du modèle économique

En plus de la redéfinition des statuts, le modèle économique du Ballon d'Alsace doit être revu en profondeur. 

Les activités doivent être proposées toute l'année et pas uniquement pendant la période hivernale comme l'explique Marie-Claude Chitry-Clerc, vice-présidente du conseil départemental du Territoire de Belfort et membre du conseil d'administration de la Régie Destination du Ballon d'Alsace : "Le réchauffement climatique est là. On a eu la chance ces dernières années d'avoir un enneigement suffisant et de skier jusqu'au mois de mars, notamment grâce aux canons à neige. Mais ce n'est plus suffisant aujourd'hui. "

Aujourd'hui, il existe seulement des remontées mécaniques au sommet du Ballon. Le département du Territoire de Belfort a lancé plusieurs études pour développer des activités en moyenne montagne. "Pourquoi pas des pistes de luge en été comme en hiver ou des trottinettes sur herbe, comme en Haute-Saône ?" s'interroge Marie-Claude Chitry-Clerc.

Marie-Claude Chitry-Clerc, vice-présidente du conseil départemental du Territoire de Belfort

Par ailleurs, la Régie Destination Ballon d'Alsace, créée en 2014 par le SMIBA, ainsi que ses trois emplois, doit être supprimée l'année prochaine pour être confiée à un prestataire extérieur. 

Le Ballon d'Alsace attire tout de même près de 800 000 visiteurs par an et pourrait bientôt obtenir le label "Grand site"