Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bastia : la gauche s’entendra-t-elle avant le deuxième tour des municipales ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Une liste d’union gauche – droite pour renverser la majorité nationaliste bastiaise à l’occasion du deuxième tour des élections municipales ! La proposition faite par Jean-Sébastien de Casalta n’a semble-t-il pas trouvé l’écho escompté.

Jean-Sébastien de Casalta prône un rassemblement de l'opposition pour le deuxième tour des municipales à Bastia
Jean-Sébastien de Casalta prône un rassemblement de l'opposition pour le deuxième tour des municipales à Bastia - @lauradecasalta

Le dé-confinement seulement entamé, la vie reprend son cours, y compris sur le plan politique. L’organisation du deuxième tour de scrutin pour les municipales est au centre de bien des discussions. L’hypothèse de sa tenue fin juin est largement évoquée. Le conseil scientifique, en tous cas, ne s’y oppose pas. Mais c’est bien évidemment l’évolution de la situation sanitaire qui en décidera. 

Quoi qu’il en soit, cette simple perspective « a reboosté » l’opposition bastiaise de gauche, ou tout au moins Jean-Sébastien de Casalta, leader de la liste « Spartimu l’avvene » qui s’est donc remis en selle sans perdre de temps. Et il appelle Jean Zuccarelli et Julien Morganti (gauche) ainsi que Jean-Martin Mondoloni (droite régionaliste) à constituer une large liste d’union contre Pierre Savelli et la majorité sortante. 

Mais l’appel n’a pas eu, à ce jour, l’écho souhaité. Incertitude du calendrier ? Julien Morganti considère plutôt que l’heure est plus à une discussion autour d’un projet d’union qu’à la communication.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu