Politique DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2017

INFO FRANCE BLEU - Les fêtes de Bayonne 2018 "seront payantes à un prix raisonnable"

Par Paul Nicolaï, France Bleu Béarn et Léna Soudre, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu mercredi 2 août 2017 à 18:10 Mis à jour le mercredi 2 août 2017 à 18:49

Les fêtes de Bayonne 2017 ont accueilli plus d'un million de Festayres. C'est 30 % de plus que l'an dernier.
Les fêtes de Bayonne 2017 ont accueilli plus d'un million de Festayres. C'est 30 % de plus que l'an dernier. © Maxppp - Max PPP

"J'envisage de mettre en place un péage." Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, a confirmé son souhait mettre fin à l'accès libre aux fêtes. Actuellement, seuls les contribuables bayonnais financent les festivités, et la facture est salée : 2,4 millions d'euros pour l'édition 2017.

Les fêtes sont à peine terminées que Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, pense déjà aux suivantes, avec une seule idée en tête : faire payer l'entrée. L'idée n'est pas nouvelle mais elle est devenue une nécessité aux yeux du maire : "C'est une mesure qu'il faudra faire comprendre. Il n'est pas normal que les contribuables bayonnais payent à eux seuls la facture alors que les fêtes sont fréquentées majoritairement par des personnes extérieures à la ville."

Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, veut faire payer l'entrée des fêtes

Autre argument phare : la dimension sécuritaire. Dans le contexte actuel, le passage obligatoire par un guichet permet de filtrer les entrées, et d'éviter une affluence incontrôlable. Cette année, la barre du million de "festayres" a été franchie.

Jean-René Etchegaray envisage de mettre en place un péage à l'entrée du périmètre des fêtes - Maxppp
Jean-René Etchegaray envisage de mettre en place un péage à l'entrée du périmètre des fêtes © Maxppp - Max PPP

Pas de détail sur le tarif pour l'instant. Une seule certitude pour le maire de Bayonne : "Il faudra que la fête reste accessible, que le prix soit raisonnable et à la portée de tous." Son prédécesseur, Jean Grenet, lui aussi en faveur du ticket payant, avait proposé le tarif d'un euro par personne et par journée. A l'époque, une page Facebook avait été créée pour défendre la gratuité des fêtes.

Pour l'heure, le projet est encore à l'état d'embryon, mais Jean-René Etchagaray semble prêt à en découdre pour que les fêtes deviennent payantes dès l'an prochain.

Les fêtes de Bayonne 2017 en chiffres