Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Belfort : la tête de liste du Rassemblement National radiée des listes électorales

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Marie-Laure Duchanoy, tête de liste du Rassemblement National (RN) aux municipales à Belfort a été radiée des listes électorales ce dimanche. Il lui est reproché de ne pas habiter la ville où elle se présente.

Marie-Laure Duchanoy, tête de liste Rassemblement National à Belfort.
Marie-Laure Duchanoy, tête de liste Rassemblement National à Belfort. © Maxppp - Maxppp

La tête de liste du Rassemblement National pour les municipales de mars prochain à Belfort, Marie-Laure Duchanoy, a été officiellement radiée des listes électorales ce dimanche. Cette décision a été prise par la commission électorale, réunie dimanche après-midi à Belfort.

La réunion, à laquelle participait l'actuel maire de Belfort, Damien Meslot, candidat à sa réélection, a duré moins d'une demi-heure. Plusieurs dossiers de radiation ont été étudiés, dont celui de Mme Duchanoy.

Une résidence secondaire déclarée trop tard

Ce que la commission lui reproche, c'est tout simplement de ne pas habiter la ville où elle se présente. La résidence principale de Marie-Laure Duchanoy se trouve en effet à Taillecourt, dans le pays de Montbéliard. Mais elle dit avoir un autre lieu d'habitation à Belfort, avenue Jean Moulin. Pour le vérifier, la mairie y a envoyé un courrier, qui serait finalement revenu, car son nom ne figurait pas à cette adresse.

Que dit la loi pour les candidats aux municipales ?

Les candidats peuvent se présenter dans une ville, y compris si ils ont juste une résidence secondaire, à condition d'y habiter depuis au moins six mois, avant la clôture du dépôt des listes. Le problème, c'est que Mme Duchanoy n'a communiquée cette adresse que début décembre. Une déclaration trop tardive. La voilà donc radiée.

On m’avait prévenu des méthodes de M.Meslot, rien d’étonnant à cela (Marie-Laure Duchanoy)

Contactée par France Bleu Belfort Montbéliard Mme Duchanoy dénonce une manœuvre "politicienne". "Très honnêtement je trouve ça pathétique, ça ne relève pas de l'honnêteté que les citoyens attendent d'un élu de quelque échelon que ce soit". Elle se dit même "surprise" de ne pas avoir été conviée à la commission, elle aurait simplement reçu un courrier lui notifiant sa radiation.

Le député LR Ian Boucard, directeur de campagne du maire sortant Damien Meslot, justifie cette décision : "elle avait 48h pour fournir des observations ou des éléments qui lui permettraient de s'inscrire, elle n'a pas souhaité le faire donc on a prononcé le fait qu'elle ne pouvait pas s'inscrire, ce qui pour autant ne l'empêche pas d'être candidate et tête de liste du Rassemblement National donc ce n’est pas (un acte) politique", précise-t-il.

Cette radiation empêche en effet la tête de liste RN de voter à Belfort, mais pas de s'y présenter, la loi l'y autorise. Encore faut-il que Marie-Laure Duchanoy parvienne à boucler sa liste, pour l'instant ce ne serait toujours pas le cas.

Des méthodes qui interrogent (Samia Jaber)

Pour Samia Jaber, tête de liste divers gauche à Belfort et conseillère municipale d'opposition, les méthodes utilisées par la majorité sortante posent toutefois question. "Je ne suis pas tout à fait dupe", dit-elle, s'interrogeant sur "la façon dont les choses sont faites" et "les enquêtes que l'on mène".

Selon Mme Jaber, la mairie se serait fait remettre les relevés des compteurs d'eau pour attester la non-présence de Mme Duchanoy à son domicile belfortain, ce que dément Damien Meslot, expliquant que dans l'habitation en question "il n'y a pas de compteurs d'eau individuels".

"Je pointe simplement le fait qu’il y a un certain acharnement sur certains dossiers et pas sur d'autres", insiste Samia Jaber. Présente à la commission, elle s'est abstenue. Au total ce sont plus de 300 personnes qui ont été radiées des listes cette année (327 précisément), la plupart étant d'anciens résidents belfortains qui ont déménagé en cours de mandat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu