Politique

A Belfort, le député-maire Damien Meslot (LR) veut bien accueillir des migrants s'ils sont chrétiens

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 7 septembre 2015 à 12:12

Damien Meslot sur France Bleu Belfort Montbéliard
Damien Meslot sur France Bleu Belfort Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Damien Meslot, député-maire des Républicains, a fait sa rentrée ce lundi sur France Bleu Belfort Montbéliard. Il s'exprime sur le projet de ZAC à la place de l'hôpital, sur l'occupation de terrains par les gens du voyage ou encore sur l'exode des migrants.

L'avenir du site de l'ex-hôpital de Belfort se discute dès ce soir, à l'occasion d'une réunion publique à 20 heures à la Maison du peuple. La mairie de Belfort a acheté les quatre hectares pour en faire une zone d'activités et créer de nouveaux logements. La consultation pour la constitution d'une ZAC va être lancée, explique Damien Meslot. "On lance l'idée aujourd'hui, mais on va écouter" les habitants, promet le député-maire de Belfort, invité de la matinale de France Bleu Belfort Montbéliard, ce lundi.

Au passage, le député-maire des Républicains se défend d'avoir la folie des grandeurs, compte-tenu des projets en cours, comme un grand parking souterrain ou les travaux de la salle des fêtes. "Il n'y aura pas d'augmentation d'impôts", rappelle-t-il, "j'ai déjà fait deux millions d'euros d'économies sur le fonctionnement".

Damien Meslot : "Les chrétiens sont les plus persécutés"

Interrogé sur la crise des migrants, Damien Meslot "étudie la possibilité avec le conseil départemental d'accueillir des chrétiens syriens et irakiens". Il se défend de vouloir faire un tri entre réfugiés chrétiens et musulmans : "les chrétiens sont les plus persécutés", affirme le maire LR, "je veux faire un geste vers les plus persécutés". Il compte se rapprocher de l'évêque de Belfort-Montbéliard.

Quant au campement illégal des gens du voyage à Fontaine, il fait réagir Damien Meslot en tant que président de la CAB, la communauté d'agglomération. Si l'Etat "ne prend pas ses responsabilités" en expulsant les caravanes et leurs occupants, il menace de fermer les aires d'accueil existantes.

Damien Meslot fait sa rentrée politique sur France Bleu Belfort Montbéliard