Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Benjamin Griveaux insulte ses anciens rivaux LREM à la Mairie de Paris

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

"Abruti", "fils de p..." : voilà quelques-uns des gentils qualificatifs distribués par le candidat LREM à la mairie de Paris à l'encontre de ses rivaux avant d'être investi. Des propos qui ont fuité dans Le Point. Benjamin Griveaux s'est excusé, assure son entourage.

Benjamin Griveaux aime bien tacler
Benjamin Griveaux aime bien tacler © AFP - Martin Bureau

Paris, France

Politique, ton univers impitoyable : Benjamin Griveaux a qualifié d'"abrutis" ses rivaux pour l'investiture LREM aux municipales à Paris, selon les informations révélées par Le Point mercredi, une fuite de "conversation privée" aussitôt déplorée par l'entourage du candidat auprès de l'AFP.  "Il y a un abruti chaque jour qui dit qu'il veut être maire de Paris", (Hugues) "_Renson c'est un fils de p...._, on le sait depuis le premier jour. Mounir (Mahjoubi) ... bon... no comment": l'hebdomadaire publie un florilège de propos que le candidat aurait tenu il y a quelques semaines, sans préciser le contexte ni les interlocuteurs.  

Finaliste malheureux dans la course à l'investiture, Cédric Villani est également étrillé selon ces propos rapportés: "Cédric, il n'a pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature. Il ne verra pas venir les balles, il va se faire désosser !".

Les municipales à Paris, "c'est pas la cantonale de Vesoul" !

Sur son concurrent Pierre-Yves Bournazel, élu de centre-droit à Paris et membre d'Agir, B. Griveaux aurait déclaré: _"_Qui tient Bournazel par les c... depuis le début, si ce n'est moi ? Pourquoi est-ce qu'on fait entrer (Franck) Riester (d'Agir) au gouvernement ? Pour tenir les mecs d'Agir, tout cela n'est pas le fruit du hasard !", selon Le Point.   Les municipales à Paris, "c'est pas la cantonale de Vesoul ! Vous croyez quoi, qu'on tricote ?" Les électeurs de Vesoul apprécieront... 

B. Griveaux en campagne avant l'investiture LREM à la mairie de Paris - AFP
B. Griveaux en campagne avant l'investiture LREM à la mairie de Paris © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Bref, quand on balance de telles gentillesses, mieux vaut être sûr qu'aucun témoin ne va se faire un plaisir de les répéter. En tout cas, les anciens rivaux du candidat LREM à la mairie de Paris apprécieront, surtout Cédric Villani qui attend début septembre pour annoncer ses intentions quant à un éventuel soutien. Ça va bien l'aider dans sa réflexion ! 

L'entourage de Benjamin Griveaux assure qu'il a appelé les personnalités concernées dès qu'il a appris la fuite dans la presse. "Le sujet est clos", a-t-on ajouté de même source, indiquant que l'ancien porte-parole du gouvernement est désormais "pleinement concentré sur la préparation de son meeting jeudi soir". C'est le premier dans la capitale.