Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Châlons-en-Champagne : Benoist Apparu candidat à un second mandat

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le maire sortant de Châlons-en-Champagne annonce ce vendredi 17 janvier qu'il se présente pour les élections municipales de mars prochain. Élu maire en 2014, Benoist Apparu briguera un second mandat.

Benoist Apparu dans le studio de France Bleu Champagne-Ardenne
Benoist Apparu dans le studio de France Bleu Champagne-Ardenne © Radio France - Sylvie Bassal

Sa décision était attendue, Benoist Apparu s'est fait désirer et c'est finalement dans une lettre envoyée aux Châlonnais qu'il annonce sa candidature aux élections municipales des 15 et 22 mars prochain. "Parce que je souhaite poursuivre le travail engagé avec vous, parce que j'ai encore des projets à porter et tout simplement parce que j'aime Châlons, je suis candidat", écrit-il.

Une déclaration d'amour à sa ville, où il a été élu maire pour la première fois en 2014. Une ville qui a changé et Benoist Apparu en fait le constat dans cette lettre : "Nous ne sommes plus la capitale d'autrefois et nous devons construire un nouvel ADN pour Châlons. Ce virage a commencé. Un nouveau Châlons voit le jour. Un Châlons plus agricole, un Châlons plus circassien, un Châlons fier de ce qu'il est, un Châlons qui bouge, un Châlons attractif".

L'ancien ministre, qui s'est retiré de la vie politique nationale, dit également vouloir poursuivre la transformation de Châlons-en-Champagne : celle du centre-ville d'abord et Benoist Apparu cite également la rénovation du quartier populaire du Verbeau et du quartier Schmit. Puis le maire sortant affiche ses ambitions, notamment sur le plan écologique, puisqu'il souhaite une ville zéro carbone, c'est-à-dire qui consomme moins de carbone qu'elle en émet. "Je propose une ville avec 46.000 arbres soit un pour chaque Châlonnais", annonce-t-il.

Trois autres listes pour les municipales de Châlons-en-Champagne

Le premier à s’être déclaré candidat est Rudy Namur, conseiller départemental de la Marne et élu d'opposition au conseil municipal de Châlons-en-Champagne.  Âgé de 39 ans, il est engagé dans la vie politique chalonnaise depuis 2008. Rudy Namur est socialiste mais il se présente avec "une liste d'ouverture" sans étiquette.

Vient ensuite, Alain Pierrejean, 37 ans, attaché parlementaire du député LREM Eric Girardin. Un proche de la majorité gouvernementale donc mais il n'est pas le candidat désigné par le parti. "Rien n'a été acté pour le moment" rappelle la référente LREM dans la Marne.   

Samedi prochain, sera lancé officiellement une liste qui réunit 4 partis de gauche: le parti communiste, la gauche démocratique et social (parti de Gérard Filoche), la France Insoumise et Ensemble. Une liste nommée "les châlonnais.es ensemble à gauche" et qui aura une femme à sa tête : Dominique Vatel du Parti Communiste. Avec un positionnement clairement à gauche disent-il face à 3 listes sans étiquette, "pour proposer une alternative aux mandats de droite dans la ville".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu