Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Benoît Hamon en meeting "participatif" à Reims

samedi 4 mars 2017 à 22:45 Par Elodie Vergelati, France Bleu Champagne-Ardenne

Benoît Hamon était en meeting à Reims ce samedi après-midi. Un meeting dit "participatif" où le public a pu poser des questions au candidat de la Belle Alliance populaire.

Benoît Hamon en meeting à Reims devant 600 personnes
Benoît Hamon en meeting à Reims devant 600 personnes © Radio France - Elodie Vergelati

Reims, France

600 personnes ont assisté ce samedi après-midi au meeting de Benoît Hamon, au centre des congrès, à Reims. Un meeting dit "participatif". Ce format original, le candidat de la Belle Alliance populaire l'avait inauguré la semaine dernière à Blois, dans le Loir-et-Cher. Le principe : pas de long discours de Benoît Hamon sur scène mais un jeu de questions-réponses avec le public. Ceux qui le voulaient ont pu choisir un numéro et poser leur question s'ils étaient tirés au sort.

Une dizaine de questions ont été posées à Benoît Hamon - Radio France
Une dizaine de questions ont été posées à Benoît Hamon © Radio France - Elodie Vergelati

La question de l'éducation

Un père de famille a ainsi expliqué à Benoît Hamon qu'il avait la chance de pouvoir payer des études de médecine à son fils, mais que ce n'était malheureusement pas le cas de tout le monde. L' occasion pour le candidat socialiste, et ancien ministre de l'Education, de rappeler son ambition de "refaire de l'école un véritable creuset de l'égalité des chances, là où aujourd'hui c'est la reproduction sociale qui prime". Benoît Hamon propose une mesure pour l'école : "pas plus de 25 élèves par classe", pour un enseignement optimal.

5 milliards d'euros pour la recherche

Interrogé sur la PMA (il y est favorable), sur la GPA (il y est défavorable), sur la mise en place du revenu universel (ça ne se fera que dans un second temps, après avoir rendu automatique le versement du RSA), Benoît Hamon a déroulé tranquillement son programme pendant un peu plus d'une heure. Une seule annonce de faite ce samedi après-midi : sa priorité donnée à l'enseignement supérieur et à la recherche. S'il est élu, Benoît Hamon veut investir 5 milliards d'euros (1 milliard par an) dans la recherche, afin de lui permettre notamment de répondre au défi écologique. "Il faut bien imaginer des substituts aux pesticides par exemple, ou élaborer des énergies propres pour une mobilité propre", a-t-il expliqué.