Politique

Benoît Hamon en tête de la primaire en Franche-Comté

Par Marion Streicher, France Bleu Besançon lundi 23 janvier 2017 à 11:15

Benoit Hamon lors de sa visite dans le Doubs en Décembre 2016
Benoit Hamon lors de sa visite dans le Doubs en Décembre 2016 © Maxppp - Ludovic Laude

Benoît Hamon arrive en tête du premier tour organisé par le parti socialiste dans le Doubs, le Jura et le Territoire de Belfort. En revanche en Haute-Saône, Benoît Hamon est largement devancé par Manuel Valls. Au final dans la région Hamon devance Valls d'un point seulement.

Résultats contrastés selon les départements

Dans le Doubs, Benoit Hamon arrive en tête avec 35,33% des voix devant Manuel Valls 32,33% et Arnaud Montebourg 19,41%.

En Haute-Saône, Manuel Valls 36,65% devance largement Benoit Hamon 28,3% et Arnaud Montebourg 21,75%.

Dans le Jura, Benoit Hamon en tête avec 32,2% en revanche c'est Arnaud Montebourg qui prend la deuxième place 28,8% , Manuel Valls est troisième avec 27,5%

Dans le Territoire de Belfort, Benoît Hamon 34,6% devance Manuel Valls 33;3% et Arnaud Montebourg 20,7%.

Au final pour l'ensemble de la région Benoit Hamon arrive en tête du premier tour avec un peu plus de 33% des voix à un point seulement de Valls mais les 22% d'Arnaud Montebourg devraient lui permettre de l'emporter en Franche Comté au deuxième tour.

Ce sera difficile pour Benoît Hamon

Pour Guillaume Gourgues, maitre de conférence en sciences politiques à l'université de Franche Comté invité ce matin à 8h10 sur France Bleu Besancon , "le vote du premier tour de la primaire du PS est un vote militant, un désaveu énorme pour Manuel Valls . Il se situe dans la lignée de ce qui s'est passé lors de la primaire de la droite : sortez les sortants !"

"Sur un plan local, le vote en Bourgogne-Franche-Comté, contrasté selon les départements traduit les atermoiements des militants et des élus socialistes" selon Guillaume Gourgues. "En fonction de ce qui sortira aux urnes au second tour, il sera intéressant de voir comment se positionneront les grands élus" rajoute le politologue. "Si ces élus franc comtois et bourguignons adhèrent au discours très offensif de Valls , ce sera très difficile pour le candidat Hamon à la présidentielle, à l'exception évidemment de secteurs comme la Saône et Loire ou le Jura, fiefs d'Arnaud Montebourg et Benoit Hamon quand les 2 hommes avaient fondé le nouveau Parti Socialiste".