Politique

Benoît Hamon l'emporte aussi en Gironde, les élus bordelais mal à l'aise

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde dimanche 29 janvier 2017 à 22:44

La victoire de Benoît Hamon a laissé froid les militants PS au siège de la fédération de Gironde.
La victoire de Benoît Hamon a laissé froid les militants PS au siège de la fédération de Gironde. © Radio France - Loïck Guellec

La plupart des élus du département de la Gironde avaient opté pour Manuel Valls. L'annonce de la victoire de Benoît Hamon, ce dimanche soir au deuxième tour de la primaire de la gauche, les met mal à l'aise.

Difficile de sa connaître les résultats dans le département de la Gironde. A la Fédération départementale où étaient collectés les résultats, les responsables ont expliqué ce dimanche soir que les scores seraient communiqués... lundi après-midi. A 22 heures, tous les présidents des bureaux n'avaient pas encore déposés les bulletins de vote au siège de la fédération à Bordeaux . Impossible de communiquer le moindre résultat. Sauf pour confirmer que Benoît Hamon arrivait en tête dans une grande majorité de bureaux. Sud-Ouest a fait, de son côté, ses propres comptages bureau par bureau : Benoit Hamon obtient 58,56% dans 156 des 172 bureaux contre 41,44% pour Manuel Valls.

►►► A lire : Benoît Hamon remporte la primaire de la gauche et représentera le PS à la présidentielle

Des élus timides... ou muets

Le compte Twitter de Michèle Delaunay est resté muet ce dimanche soir. La députée qui habituellement twitte plus vite que son ombre n'a pas commenté la victoire de Benoît Hamon dans la primaire de la gauche. Présente au siège de la fédération socialiste, Michèle Delaunay, soutien de Manuel Valls, a expliqué que Benoît Hamon devait évoluer et assumer en partie le quinquennat de François Hollande. Même discours chez l'autre députée de Bordeaux Sandrine Doucet qui, elle-aussi, continue de se dire socialiste et déterminée à le rester. Le président de la région Alain Rousset s'est contenté de souligner sur son compte Twitter l'amélioration de la participation. Mais pas un mot pour saluer le succès de Benoît Hamon. Le maire de Libourne Philippe Buisson a pour sa part commenté le meeting de François Fillon à La Villette. Mais pas le résultat de la primaire de sa propre formation !

Les principaux élus de la Gironde semblaient bel et bien gênés aux entournures alors qu'il se murmure que deux députés du département pourraient choisir de soutenir Emmanuel Macron : Gilles Savary et Florent Boudié. Seule la candidate à la succession de Noël Mamère à Bègles s'est laissée aller. Il faut dire que Naïma Charaï était à Paris, en bonne place près de la tribune lors du discours de victoire de Benoît Hamon.

  - Visactu
© Visactu -