Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Benoît Payan appelle le gouvernement à accélérer la cadence sur la vaccination : "Ça n'est pas suffisant"

-
Par , France Bleu Provence

Le nouveau maire PS de Marseille était l'invité de France Bleu Provence ce lundi matin. Deux semaines après son élection en conseil municipal, Benoît Payan revient sur les conditions de son accession au poste de maire après le retrait de Michèle Rubirola, et sur ses projets pour la ville

Benoît Payan élu au fauteuil de maire de Marseille, lors du conseil municipal du 21 décembre 2020.
Benoît Payan élu au fauteuil de maire de Marseille, lors du conseil municipal du 21 décembre 2020. © AFP - Christophe Simon

Cela fait deux semaines qu'il s'est installé dans le bureau de maire de Marseille, mais Benoît Payan l'assure : ça n'est pas une consécration pour lui : "Je prends cette nomination comme une responsabilité" corrige-t-il, en rappelant que Marseille est une ville en souffrance : "Je le prends comme un défi que je vais relever de toutes mes forces" assure-t-il.

"Marseille est une ville qui a besoin d'être relevée."

Sur les conditions de sa désignation après la démission de Michèle Rubirola, le nouveau maire de Marseille se veut hermétique aux critiques notamment sur le déni de démocratie : "J’écoute l'opposition quand elle fait des propositions" réplique Benoît Payan, pour qui "parler de nous, ça n'a aucun sens".

Sur la question des écoles, le maire souhaite que l'on "reparte à zéro" et prône une concertation au sens le plus large possible, un cycle de discussions qui débutera "dès demain".

"Il y a une méthode du Printemps marseillais."

Benoît Payan, qui rappelle que Force ouvrière, syndicat majoritaire chez les agents municipaux, est le syndicat qui a "gagné les élections", mais qui veut que tout le monde soit autour de la table : "Il s'agit pour nous de respecter tout le monde".

Sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 qui débute en France, Benoît Payan promet : "On mettra tous les moyens de la mairie de Marseille pour que tous les habitants soient vaccinés dans de bonnes conditions."

Benoît Payan qui s'insurge de la lenteur de la campagne de vaccination : "Je dis que ça va pas" martèle le maire de Marseille en rappelant que les Allemands ont vacciné 200.000 personnes quand la France n'en a piqué de 516. Benoît Payan appelle le gouvernement "à se mettre au travail".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess