Politique

À Bergerac, Jean-Luc Mélenchon persiste et signe sur l'éviction de Maurice Melliet

France Bleu Périgord mardi 11 février 2014 à 17:35

Jean-Luc Mélenchon, à la conférence de presse de soutien à Lionel Frel, tête de liste EÉLV-PG à Bergerac.
Jean-Luc Mélenchon, à la conférence de presse de soutien à Lionel Frel, tête de liste EÉLV-PG à Bergerac. © Radio France - Antoine Balandra

En déplacement à Bergerac pour soutenir Lionel Frel, tête de liste EÉLV-Parti de Gauche aux municipales, le patron du PG a expliqué qu'il n'y avait <em>"jamais eu de candidat à Périgueux"</em>. Et que Maurice Melliet n'a pas à <em>"se taper sur le ventre avec l'adversaire de droite"</em>.

"Il n'y a pas de candidat à Périgueux, il n'y en a jamais eu" , s'agace Jean-Luc Mélenchon. Depuis l'éviction du candidat présenti pour le Parti de Gauche à Périgueux pour avoir bu un verre avec l'ancien maire UMP Yves Guéna, le coprésident du Parti de Gauche ne veut plus entendre parler de Maurice Melliet .  

Jean-Luc Mélenchon, à propos de Maurice Melliet : ""l n'y a pas de candidat à Périgueux, il n'y en a jamais eu."

"On ne va pas se taper sur le ventre avec l'adversaire de droite" , ajoute-t-il. "Il y a des choses que nous n'accepterons pas, quand on est un homme public, on prend en charge une tâche publique, ça crée des devoirs" , estime Jean-Luc Mélenchon.

Après avoir suspendu la candidature à la candidature de Maurice Melliet, le coprésident du Parti de Gauche avait parlé de "parent pouilleux" , chez nos confrères de France Culture. Des mots qui avaient scandalisés une partie des militants périgourdins du Parti de Gauche.