Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2016

La visite de Bernard Cazeneuve à Bayonne annulée

mardi 26 juillet 2016 à 10:14 - Mis à jour le mardi 26 juillet 2016 à 11:00 Par Viviane Le Guen, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque

Bernard Cazeneuve devait venir à Bayonne aujourd'hui, veille de l'ouverture des fêtes, qui se tiennent du 27 au 31 juillet, pour passer en revue le dispositif de sécurité renforcé. Le ministre de l’Intérieur se rend finalement à Rouen où une prise d'otages a fait un mort.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve © Maxppp - -

Bayonne, France

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, devait venir à Bayonne ce mardi pour vérifier l'efficacité du dispositif de sécurité déployé pour les Fêtes de Bayonne. Il devait visiter le poste de commandement dans l'après-midi avant de rencontrer les forces de l'ordre et de secours au commissariat . Cette visite est finalement annulée. Bernard Cazeneuve est à Saint-Etienne-du-Rouvray, au sud de Rouen, en Seine-Maritime où une prise d'otages a fait un mort.

Conséquence de l'attentat de Nice qui fait 84 morts le 14 juillet, le programme de cette édition 2016 des Fêtes de Bayonne a été aménagé. Pas de soirée d'ouverture, pas de lancé des clés depuis le balcon, pas de mascleta.

Le dispositif de sécurité a également été renforcé, même si, selon le préfet  des Pyrénées-Atlantiques, Pierre-André Durand, "il n'y a pas de risque précis identifié". Un peu plus de 1.000 hommes sont mobilisés, soit 300 de plus que l'an dernier.  Pour éviter toute intrusion d'un véhicule à l'intérieur des remparts de la ville érigés par Vauban au XVIIe siècle, des chicanes seront installées aux différentes entrées, dont le nombre a par ailleurs été réduit de sept à quatre.

►►► LIRE AUSSI | Cinq choses à savoir sur les Fêtes de Bayonne 2016