Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Bernard Combes, maire PS de Tulle, votera pour Benoît Hamon, contrairement à Manuel Valls

jeudi 30 mars 2017 à 8:47 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le maire PS de Tulle et et conseiller de François Hollande à l'Elysée, ne voit pas d'un bon œil les ralliements socialistes à Emmanuel Macron. Et sans critiquer directement Manuel Valls, il choisit lui le candidat légitimé par le parti : Benoît Hamon. Il nous le disait à 8h20.

Bernard Combes se dit socialiste et légitimiste, donc il votera pour Benoît Hamon
Bernard Combes se dit socialiste et légitimiste, donc il votera pour Benoît Hamon © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, France

Bernard Combes ne suivra pas l'exemple de Manuel Valls, qui a annoncé qu'il voterait au 1er tour de la présidentielle pour Emmanuel Macron. Le maire PS de Tulle et conseiller de François Hollande à l'Elysée avait soutenu l'ex-premier ministre à la primaire, mais il se dit légitimiste. Bernard Combes était l'invité de France Bleu Limousin à 8h20 ce jeudi..

"Je suis socialiste depuis plus de 15 ans, j'ai accepté l'idée de la primaire, Benoît Hamon l'a gagnée, je voterai pour lui au 1er tour de la présidentielle", annonce Bernard Combes. Question de responsabilité politique, mais pas seulement. "Benoît Hamon a des atouts très importants", explique-t-il. "Son projet me convient à bien des égards, pas à d'autres, mais connaissez-vous un candidat qui ait un programme qui vous convient totalement ?" interroge le maire de Tulle.

Un engagement non tenu de la part de Manuel Valls

Alors est-ce une trahison de la part de Manuel Valls ? Bernard Combes se refuse à juger l'attitude d'un homme qui "a été le premier ministre de la France", mais rappelle qu'il s'était engagé à soutenir le gagnant de la primaire, ce qu'il ne fait pas. Et de conclure : "Comment voulez-vous que les électrices et les électeurs s'y retrouvent ?"

Perte de repères pour les électeurs

Quant aux ralliements socialistes à Emmanuel Macron qui s'enchaînent, Bernard Combes estime qu'ils "gênent le candidat d"En Marche et nuisent inutilement à Benoît Hamon". La campagne est donc difficile, "car les repères sont perdus", et le maire de Tulle dit croiser des électeurs qui se demandent pour qui voter. "Il faut se concentrer sur le projet de chacun et faire appel à ses valeurs, et là on ne peut pas se tromper", conclut-il.