Politique

Bernard de Froment contre la nouvelle carte des cantons

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse jeudi 6 mars 2014 à 10:18

Bernard de Froment écrit directement au Premier ministre pour demander une concertation sur le redécoupage des cantons.

Les recours auprès du Conseil d’État contre le redécoupage cantonal se multiplient. En Creuse, la carte a été publiée fin février au Journal Officiel.  Cette semaine, Bernard de Froment écrit directement au Premier ministre pour réclamer une concertation sur ce dossier. Un recours grâcieux, l'ex-président UMP du Conseil général de la Creuse, ancien député et actuel maire de Saint-Fiel demande également à Jean-Marc Ayrault le report de l'application du redécoupage à après mars 2015. Bernard de Froment dénonce une réforme trop chère, qui favorise les socialistes et surtout éloigne les électeurs. Le décret fait passer la Creuse de 27 à 15 cantons, avec à leurs têtes un homme et une femme, soit 30 conseillers généraux qu'il faudra désormais appeler "départementaux" au lieu de 27 actuellement.

Une question aussi de calendrier

Bernard de Froment, qui est l'avocat de l'association des présidents de Conseil généraux de droite et du centre, estime également que le gouvernement sera obligé de reculer pour des raisons techniques. Selon lui, l'examen par le Conseil d’État des nombreux recours risque fort de rendre impossible la tenue des élections cantonales dans les délais prévus.

Bernard de Froment

Si la réponse du Premier ministre est négative, Bernard de Froment aura deux mois pour déposer un recours contentieux auprès du Conseil d’État.

 

La réforme n'est pas adaptée aux spécificités locales

Partager sur :