Politique

Bernard Poignant apporte son soutien à Emmanuel Macron et quitte son poste de conseiller à l'Elysée

Par Benjamin Bourgine et Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mardi 21 mars 2017 à 12:05 Mis à jour le mardi 21 mars 2017 à 18:18

L'ancien maire de Quimper, Bernard Poignant est conseiller spécial de François Hollande à l'Elysée
L'ancien maire de Quimper, Bernard Poignant est conseiller spécial de François Hollande à l'Elysée © Radio France - Frédérick Colas

L'ancien maire de Quimper rejoint à son tour les rangs du mouvement "En Marche !". Bernard Poignant estime qu'il doit dans le même temps quitter son poste de conseiller auprès de François Hollande à l'Elysée...

Il a attendu d'arriver un mois avant le premier tour de la Présidentielle pour dévoiler ses intentions. L'ancien maire de Quimper fait partie de la garde rapprochée de François Hollande. Son vote est un symptôme intéressant de la division de la gauche : "Je choisis deux votes, parce que je ne peux pas dissocier les deux scrutins. Emmanuel Macron pour la Présidentielle, et Jean-Jacques Urvoas aux législatives (circonscription de Quimper)".

Hamon, trop en rupture ?

" J'aurais beaucoup de mal à voter pour Benoit Hamon, même si j'estime le personnage, explique Bernard Poignant. Il n'a pas respecté le PS depuis 2014. Il a pris la tête de la fronde, et a même signé la censure pour renverser le gouvernement , donc ça, je ne peux pas ". A propos des mesures et des tendances de chaque candidat, Bernard Poignant se reconnait beaucoup plus à l'aise avec le candidat Macron.

Benoit Hamon n'a pas respecté le PS - Bernard Poignant

" Je vois chez Emmanuel Macron une grande attention à la dépense publique et à la dette de la France. On ne peut pas bâtir un programme si on ne veut pas freiner la dette. Je vois en Emmanuel Macron un européen convaincu et constant. Benoit Hamon est un européen hésitant, or le Président de la République est quelqu'un qui siège au conseil européen, donc il doit avoir la fermeté européenne et un engagement européen puissant !"

Fin de l'aventure à l'Elysée pour Bernard Poignant

Depuis Mai 2012, Bernard Poignant avait intégré l'équipe des conseillers spéciaux de François Hollande, mais il passe sa dernière semaine dans le palais présidentiel. " Je quitte mon poste de conseiller spécial ce jeudi, ça fait déjà quelques mois que je mûris cette réflexion, et j'en ai fait part à François Hollande dès le mois de février ".

► LIRE AUSSI : Barbara Pompili, secrétaire d'État, devient le premier membre du gouvernement à soutenir officiellement Emmanuel Macron