Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : un "tueur politique" selon Bernard Tapie

-
Par , France Bleu Provence

L'ancien président de l'OM et ancien ministre Bernard Tapie, invité de France Bleu Provence ce vendredi matin, a réagi à la mort de Jacques Chirac, parlant d'un homme très humain et visionnaire.

Jacques Chirac et Bernard Tapie à la soirée des 40 ans du magazine Paris-Match, le 18 septembre 1987 à Paris
Jacques Chirac et Bernard Tapie à la soirée des 40 ans du magazine Paris-Match, le 18 septembre 1987 à Paris © Getty - Pool APESTEGUY/MAOUS

Bernard Tapie se dit ému par la mort de Jacques Chirac à l'âge de 86 ans. Et surtout, il garde de lui beaucoup de souvenirs puisqu'il l'a beaucoup fréquenté quand il était maire de Paris. Avant d'évoquer les souvenirs, les images qui ont marqué la vie politique de Jacques Chirac, Bernard Tapie rappelle l'homme politique qu'il était avec ses adversaires notamment : "un tueur", dit-il. 

"C'était un homme capable, pour satisfaire ses ambitions, d'exécuter. C'était un tueur. Mais regardez comme les choses sont drôles : même Valéry Giscard d'Estaing dit du bien de lui aujourd'hui !"

Bernard Tapie tient pourtant à rappeler "les grandes lignes de ce que Jacques Chirac a été", notamment le discours au sommet de la Terre le 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud, et sa fameuse phrase : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs." 

"Ce jour là, tout le monde avait les yeux écarquillés et se disait 'Mais de quoi il parle ?' Comment ce type pouvait-il avoir une telle vision ?"

Bernard Tapie aime aussi répéter que Jacques Chirac était humain, vivant "un homme comme nous". 

"Johnny chantait 'On a tous quelque chose en nous de Tennessee'. Là, on peut dire : Chirac, on a tous quelque chose de lui."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess