Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Besançon : le candidat régionaliste Jean-Philippe Allenbach se voit en tête au premier tour

-
Par , France Bleu Besançon

Le candidat régionaliste Jean-Philippe Allenbach sera candidat aux municipales à Besançon en mars 2020. Il affirme qu'il sera en tête à l'issue du premier tour... "si ses concurrents continuent d'être aussi nuls". Il avait totalisé 4,08 % des voix en 2001.

Jean-Philippe Allenbach et Jean-Claude Périat candidats régionalistes à Besançon
Jean-Philippe Allenbach et Jean-Claude Périat candidats régionalistes à Besançon © Radio France - David Malle

Besançon, France

Jean-Philippe Allenbach continue de faire campagne pour l'élection municipale de Besançon en mars prochain. Ce jeudi, il tenait un point presse pour "faire un tour d'horizon politique", et il considère n'avoir que trois adversaires : Anne Vignot (EELV, le PS et d'autres partis de gauche), Eric Alauzet (investi par LREM) et Ludovic Fagaut (LR).  Il qualifie la liste de Karim Bouhassoun "Bisontines-Bisontins" de "petite annexe du PS". 

Je serai en tête au 1er tour si...

Pour lui, le contexte est tellement flou qu'il lui est favorable et Jean Philippe Allenbach se sent pousser des ailes : "Non mais, je vous confirme que je serai en tête au premier tour... Si mes concurrents continuent d'être aussi nuls !" A la question "Vous les trouvez nuls ?", il répond : "Je les trouve pas, ils le sont ! Je n'ai jamais vu un débat d'un niveau aussi bas . Il n'y a aucune proposition, il n'y a rien en face ! "

Jean Philippe Allenbach, déjà candidat en 2001 sur son nom, avait totalisé, 4,08 %. Cette fois, il assure que la donne a changé. Les régions ont fusionné et c'est d'après lui un "fiasco". Il annonce qu'une fois élu maire, il sera "le seul à être capable de réparer l'humiliation de l'annexion de la Franche-Comté par la Bourgogne".

Parmi les mesures phares de son programme, Jean-Philippe Allenbach veut, entre autres, rebaptiser la place de la Révolution en place Charles Quint, doubler les effectifs de la police municipale, faire de Besançon un "paradis fiscal" en France pour les entreprises et les personnes.

Jean-Philippe Allenbach s'autoproclame "candidat du peuple bisontin face aux candidats des partis parisiens" ou "le candidat des commerçants".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu