Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Bordeaux : après le retrait de Virginie Calmels, quels prétendants à droite pour les législatives ?

samedi 3 décembre 2016 à 4:00 France Bleu Gironde

Virginie Calmels a annoncé ce vendredi qu'elle ne se présenterait pas aux législatives de juin 2017 dans la 2è circonscription de Gironde détenue par la socialiste Michèle Delaunay. Les candidats à la candidature sont nombreux à droite mais Alain Juppé veut privilégier une femme.

Le monument aux Girondins fait partie de la 2è circonscription
Le monument aux Girondins fait partie de la 2è circonscription © Radio France - Maxppp

Bordeaux, France

Virginie Calmels, la première adjointe au maire de Bordeaux, a décidé de ne pas se présenter aux élections législatives de juin 2017 dans la 2è circonscription de Gironde détenue par la socialiste Michèle Delaunay et qui se situe en plein centre. Elle préfère se consacrer à la ville de Bordeaux en vue des municipales de 2020. Du coup à droite les candidats à la candidature sont nombreux.

Alain Juppé veut privilégier une femme

Le maire de Bordeaux a clarifié les choses hier en précisant que cette 2è circonscription serait réservée à une femme. Trois noms d'élues circulent à droite : deux adjointes au maire Emmanuelle Cuny et Brigitte Collet et une vice-présidente à Bordeaux métropole Anne Walryck. Les intéressées se disent honorées voire flattées d'être citées mais elles n'ont pas pris de décision ; d'ailleurs précisent-elles c'est Alain Juppé qui tranchera.

Des hommes aussi sur les rangs

Deux adjoints au maire de Bordeaux Jean-Louis David membre des Républicains et Fabien Robert du Modem, sont intéressés par cette circonscription. Mais il faut compter aussi avec Edouard du Parc conseiller municipal et soutien de la première heure à François Fillon. Il estime qu'un fillonniste doit être candidat sur une circonscription bordelaise. Edouard du Parc ne voit pas pourquoi Alain Juppé ne le choisirait pas.