Politique

Bordeaux : l'opposition dénonce une hausse d'impôts locaux de 5%

Par Marine Vlahovic, France Bleu Gironde lundi 13 avril 2015 à 6:00

L'hôtel de ville de Bordeaux. (illustration)
L'hôtel de ville de Bordeaux. (illustration) © Radio France - Pierre Breteau

Les élus socialistes protestent contre l'augmentation des impôts locaux qui sera votée lors du conseil municipal ce lundi. Selon eux, Bordeaux deviendrait la première ville la plus imposée de France.

5% d'augmentation de la taxe d'habitation et de la taxe foncière. Ce pourrait être une paille, mais c'en est trop pour les élus socialistes bordelais qui montent au créneau.

Lors du conseil municipal de ce lundi, le maire Alain Juppé devrait expliquer que cette décision est dûe à la baisse des dotations de l'Etat. Faux répondent les socialistes. Pour eux, cette augmentation des impôts locaux est injustifée. Ils estiment que cette baisse des dotations est largement compensée par la vente des actions Regaz par la Mairie à Bordeaux Métropole et la baisse des taux d'emprunts du prêt contracté pour la construction du Grand Stade suite aux différents recours déposés.

Matthieu Rouveyre, élu socialiste bordelais dans les studios de France Bleu Gironde - Radio France
Matthieu Rouveyre, élu socialiste bordelais dans les studios de France Bleu Gironde © Radio France

Selon l'opposition, le solde du budget municipal serait même positif avec 20 millions d'euros au compteur. Ils annoncent ainsi que Bordeaux deviendrait même la ville la plus fiscalisée de France après adoption de cette décision.

Selon eux, les Bordelais vont payer la politique des grands chantiers (Grand Stade, Cité Municipale, etc..).

Les socialistes dénoncent la politique des grands travaux au détriment des équipements de proximité