Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Bordeaux : les ménages les plus modestes peuvent-ils encore se loger dans l'agglomération ?

mercredi 22 novembre 2017 à 11:59 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Jacques Mangon, le maire de St-Médard-en-Jalles et vice-président de la Métropole bordelaise, en charge de l'aménagement urbain, s'inquiète de l'envol des prix de l'immobilier, qui excluent les plus foyers les plus pauvres. Il est ce jeudi matin l'invité de France Bleu Gironde.

Jacques Mangon, le maire de St Médard en Jalles
Jacques Mangon, le maire de St Médard en Jalles - Service communication Ville St Médard en Jalles

Saint-Médard-en-Jalles, France

Jacques Mangon, le maire Modem de St Médard en Jalles, et vice-président de la Métropole bordelaise en charge de l'aménagement urbain, est l'invité de France Bleu Gironde entre 8h et 8h30 ce jeudi. C'est l'occasion de revenir avec lui sur les propos qu'il vient de tenir devant l'Observatoire Immobilier du Sud-Ouest.

L'élu s'inquiète de la forte hausse des prix des logements neufs dans l'agglomération, de plus en plus attractive. "Un prix, dit-il, qui ne correspond pas aux moyens des ménages bordelais." Jacques Mangon évoque "un risque d'éviction sociale". Il faut, selon lui, "ramener le curseur en arrière". Et il annonce des propositions de la Métropole en matière de politique foncière pour 2018.

Fiscalité locale et tramway

De retour du Congrès des Maires à Paris, le maire de St Médard en Jalles nous dira également si le président et le premier ministre l'ont rassuré quant à la suppression de la taxe d'habitation, et leur politique en matière de dotations aux collectivités locales. Il évoquera aussi son positionnement , et celui de son parti, par rapport à la majorité parlementaire

Il reviendra enfin sur la grande offensive qu'il a lancé pour l'extension de la ligne D du tramway jusqu'à sa ville. La pétition qu'il avait lancé a recueilli plus de 10 000 signatures. L'enquête publique vient de s'achever.