Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux Métropole : le projet aéronautique Tarmaq divise socialistes et écologistes

-
Par , France Bleu Gironde

C'est la première brèche dans l'unité entre socialistes et écologistes, majorité qui a pris la tête de Bordeaux Métropole lors des dernières municipales. Des élus verts se sont abstenus ce vendredi au sujet du projet Tarmaq. La délibération a été adoptée grâce aux voix de l'opposition de droite.

Le conseil de Bordeaux Métropole
Le conseil de Bordeaux Métropole © Radio France - Stéphane Hiscock

Ce vendredi les élus de l'agglomération bordelaise examinaient le projet de création d'une cité des savoirs aéronautiques et spatiaux à Mérignac. C'est le projet TARMAQ qui doit réunir dans un futur proche industriels et chercheurs impliqués dans l'aviation. 

Selon Alain Anziani, maire PS de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, il s'agit d'une formidable opportunité de développement économique pour cette filière qui emploie 30.000 salariés en Gironde mais qui traverse actuellement de graves turbulences. Mais ses alliés de la majorité, les verts, se sont abstenus lors d'une délibération portant sur ce dossier. 

Sans les voix de la droite le projet Tarmaq était cloué au sol

C'est bien le groupe d'opposition  Métropole Commune(s) de Patrick Bobet et de Nicolas Florian qui a permis son adoption. Un comble selon les bancs de la droite : "vous ne vouliez plus de la cogestion, finalement vous avez encore besoin de nous" se moquent les élus. 

Face aux quolibets le maire écologiste de Bègles Clément Rossignol Puech relativise son opposition à Tarmaq mais il refuse de signer un projet qui fait la part belle aux avions qui polluent.

On souhaite dire qu'on soutient l'industrie aéronautique dans sa transition écologiste. Il faut ternir compte de la réduction des gaz à effet de serre.

- Clément Rossignol Puech, maire écologiste de Bègles

Alain Anziani a tenté de rassurer ses alliés écologistes en expliquant que l'aviation était en pleine mutation avec notamment des projets de déconstruction et de recyclage des vieux avions : "c'est ça Tarmac ! Et si ce n'est pas nous c'est la Chine et les Etats-Unis qui remporteront ces marchés".

Un projet qui aurait pu rester clouer au sol

Choix de la station

À venir dansDanssecondess