Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Bordeaux Métropole répond à la colère des usagers du tramway

mardi 31 juillet 2018 à 19:44 Par Fabien Fourel, France Bleu Gironde

La métropole de Bordeaux se justifie après la grogne des usagers du tramway victimes des travaux sur les lignes A et C du tramway.

Rame de tramway à l'arrêt à Bordeaux -illustration -
Rame de tramway à l'arrêt à Bordeaux -illustration - © Radio France -

Bordeaux, France

Le méa-culpa de Bordeaux Métropole. Depuis quelques temps les usagers du tramway râlent et font savoir leur mécontentement à propos des travaux actuels sur les lignes A et C. Des travaux qui ont commencé à la mi-juillet et qui se prolongent jusqu'au 15 août.  Cette semaine la coupure concerne les stations situées entre Emile Counord et Jardin Public. 

Pourquoi ces travaux ? 

Bordeaux Métropole et Kéolis voulaient profiter de la pause estivale pour plusieurs chantiers : 

  • Maintenance des voies du tramway
  • Travaux d’infrastructure au niveau de l’hémicycle des Quinconces pour le raccordement de la 4ème ligne de tram (ligne D) sur les voies de la ligne C
  • Remplacement d’une partie des rails d’alimentation par le sol (APS) et réalisation de nouveaux revêtements

Des travaux qui touchent fortement le service avec des bus de remplacement pas assez nombreux et jugés trop petits par les voyageurs.

Kéolis a bien conscience de l'effort qu'il demande aux voyageurs mais les travaux sont indispensables selon le gestionnaire : "C'est un réseau qui est extrêmement utilisé, on réalise 7 millions de kilomètres tous les ans au niveau du tram, si on ne faisait pas ces travaux là on aurait des coupures tout au long de l'année". 

Alors la métropole de Bordeaux a choisi la date qu'elle estime la plus propice a ces gros travaux à savoir donc la période estivale. 

"On a nos 75 % d'abonnés qui nous font confiance, qu'on ne doit pas décevoir et qui sont en vacances" Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole. 

Les excuses de Christophe Duprat aux usagers

Autre point de crispation, les bus de substitution, trop rares,  trop petits. "ça met plus de temps, il y a une rupture de charge et il fait chaud mais qu'est ce qu'on peut proposer d'autre ? Quand vous faites réparer votre voiture, on vous en donne une autre à la place, c'est pas tout à fait la même".

Et Christophe Duprat de rappeler au passage que des bus de cinquante places ne peuvent suffire à remplacer un tramway qui à la fin de l'année aura transporté 165 millions de passager.

La hausse des prix dès le premier août pour la saison 2018-2019

Autre mauvaise nouvelle pour les voyageurs bordelais. Les prix augmentent ce mercredi matin,  ils passent à un euro 70 pour le trajet simple, soit dix centimes de plus. Une augmentation logique pour la Métropole.

C'est une augmentation normale prévue par le contrat. Cela finance des travaux indispensables, on est pas par hasard le premier réseau de transport tramway de France, il est normal quand on améliore le service que l'on demande un effort aux usagers". Christophe Duprat

L'an prochain c'est la ligne B qui sera en travaux durant plusieurs semaines au cœur de l'été.

Les nouveaux tarifs commentés par Christophe Duprat