Politique

Bordeaux : quand Alain Rousset rejoint Emmanuel Macron... pour le petit-déjeuner

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 10 mars 2017 à 16:56

Le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine a reçu le candidat d'En Marche ce matin à Bordeaux
Le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine a reçu le candidat d'En Marche ce matin à Bordeaux © Maxppp -

Le Président de la région Nouvelle-Aquitaine a rencontré Emmanuel Macron ce vendredi matin à Bordeaux. Un petit-déjeuner de travail "qui ne veut pas dire ralliement", mais le candidat d'En Marche n'a pas hésité à dire qu'ils s'entendaient sur beaucoup de choses.

Avant son bain de foule aux Olympiades des Métiers ce vendredi à Bordeaux, Emmanuel Macron a pris son petit-déjeuner avec le Président de la région Nouvelle-Aquitaine, le socialiste Alain Rousset. Non pas pour évoquer un futur ralliement, s'est-on empressé de dire du côté de l'hôtel de Région, mais pour discuter de l'apprentissage et du projet économique de la région.

Des convergences avec "les valeurs qu'il porte" selon Macron

"Je laisse les gens libres ! L'élection présidentielle, ça n'est pas un grand guignol, ça n'est pas la question de savoir si à votre tableau de chasse, vous avez X ou Y ou Z" a rétorqué Emmanuel Macron aux journalistes. Mais il a ajouté avoir "des discussions avec Alain Rousset" depuis longtemps, car c'est "un président de région qui porte un vrai projet économique".

Alain Rousset va-t-il décider de quitter sa majorité pour devenir Macroniste ? "C'est lui qui s'exprimera de manière libre, répond le candidat. Il connaît mon projet, et je crois qu'il s'y retrouve, en tout cas qu'il y a beaucoup de convergences avec les valeurs qu'il porte."

Après Gilles Savary et Florent Boudié, Michèle Delaunay va-t-elle aussi changer de camp ?

Jeudi soir déjà, Emmanuel Macron a courtisé les juppéistes, rendant hommage au maire de Bordeaux Alain Juppé. Emmanuel Macron a t-il ouvert la porte au Président socialiste de la Nouvelle Aquitaine ? D'autres l'ont déjà franchie : les députés PS Gilles Savary ou Florent Boudié.

Michèle Delaunay quand à elle est en pleine réflexion : "Les questions qui se posent aux socialistes, comme à de très nombreux Français, sont graves, engageantes, non pour eux d'abord mais pour notre pays" a-t-elle écrit sur sa page Facebook.