Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Boris Ravignon, le maire de Charleville-Mézières, réfléchit un deuxième mandat

- Mis à jour le -
Par , , , , France Bleu Champagne-Ardenne

Le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon envisage de poursuivre a la tête de sa ville. A un an des municipales, il était l'invité exceptionnel de France Bleu Champagne-Ardenne ce mardi matin entre 7h30 et 8h30.

Le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon.
Le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon. © Maxppp - Archives/Aurélien Landy

Charleville-Mézières, France

A un an des élections municipales, Boris Ravignon n'officialise pas une candidature pour un deuxième mandat en 2020 mais c'est une hypothèse de travail plus que sérieuse

Le maire Les Républicains de Charleville-Mézières était l'invité exceptionnel de France Bleu Champagne-Ardenne ce mardi matin de 7h30 à 8h30 et il a longuement répondu aux questions de la rédaction. L'occasion de dresser son bilan à la tête de la ville. 

On a en ce moment des consultations, mes collègues et moi. On est plutôt dans une logique de continuer, de poursuivre" - Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières 

"Il reste un travail considérable sur les friches", précise Boris Ravignon qui compte aussi poursuivre une politique d'accueil des étudiants, suite à l'ouverture du campus universitaire en septembre 2019. "On a une position transfrontalière qui peut nous permettre d'attirer des Belges, des Luxembourgeois, pourquoi pas des Allemands". 

La dynamique commerciale 

15 % des locaux commerciaux du centre-ville de Charleville-Mézières restent vacants mais Boris Ravignon se félicite du retour de grandes enseignes à Charleville-Mézières : Orange et bientôt H&M. "On avait perdu ce type de locomotives en centre-ville." 

L'aménagement de la ville 

Au bilan du maire de Charleville-Mézières, figurent deux grands chantiers en cours : l'aménagement de voies cyclables sur les berges de la Meuse et la rénovation de la place de l'Hôtel de ville, "un quartier qui avait été laissé dans  le plus grand abandon", ajoute Boris Ravignon. 

Dans les quartiers périphériques, comme la Ronde-Couture et Manchester, on a eu des opérations de rénovation urbaine (de l'habitat) mais il y a encore des équipements scolaires et sportifs à reconstruire

Les élections européennes

Je ne sais pas si j'appellerai à voter pour les Républicains parce que ça dépendra de mon niveau de conviction" - Boris Ravignon

Les Gilets jaunes 

La municipalité a autorisé les Gilets jaunes à occuper l'espace public et a mis à disposition tonnelles et sanitaires pendant quatre mois avant de retirer cet "hébergement" face à la réitération des violences, suite à la manifestation du 23 mars. 

La confiance que j'ai donnée a fini, hélas, par être trahie" - Boris Ravignon 

Les dégradations ont couté à la ville 100 à 200 000 euros en comptant le travail des agents

Le Grand débat national 

Il y a une responsabilité du gouvernement dans le mouvement des Gilets jaunes. Si dans les 15 premiers jours, on avait eu une prise en compte des revendications, on n'en serait certainement pas là" - Boris Ravignon, maire LR de Charleville-Mézières.

Le Pacte Ardennes 

Je dis merci au gouvernement de nous avoir amenés à travailler sur une stratégie. Il va falloir trouver des ressources au niveau local. Il y a une incertitude sur les recettes. Ce que je demande c'est une vraie redistribution des richesses entre territoires car nous n'avons pas d'égalité des chances dans notre pays. Et le Pacte Ardennes, hélas, risque d'échouer sur ce point" - Boris Ravignon

La politique environnementale

Face au conseiller municipal d'opposition Europe Ecologie Les Verts Christophe Dumont, a notamment abordé la thématique des transports.  

Il est jeune mais il a tendance à faire une vieille politique. Boris Ravignon est partisan du tout-voiture" - Christophe Dumont, conseiller municipal d'opposition EELV de Charleville-Mézières 

Boris Ravignon, maire LR de Charleville-Mézières et ChristopheDumiont, conseiller municipal d'opposition EELV - Radio France
Boris Ravignon, maire LR de Charleville-Mézières et ChristopheDumiont, conseiller municipal d'opposition EELV © Radio France - Annelaure Labalette

Le maire se défend en mettant en avant l'aménagement de voies cyclables de 14 km en berge de Meuse et de 4 km de jonction entre le campus et le centre-ville pour les vélos, les bus et les voitures. Boris Ravignon revendique aussi une amélioration des dessertes de bus.

Choix de la station

France Bleu