Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Boris Vallaud, invité du PS à Limoges : "garder le lien avec les militants, pour rester en prise avec la réalité"

mardi 28 novembre 2017 à 10:43 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Figure montante du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale, Boris Vallaud, député des Landes, participait ce lundi soir à un forum de la rénovation du PS à Limoges. Il était l'invité de France Bleu à 8h15 pour dire comment il voir cette rénovation.

Boris Vallaud a été élu député en juin dernier dans les Landes sur la circonscription d'Henri Emmanuelli
Boris Vallaud a été élu député en juin dernier dans les Landes sur la circonscription d'Henri Emmanuelli © Maxppp - Vincent Isore

Limoges, France

Des réunions publiques, des forums... Le PS mobilise ses militants pour se refonder. Ce lundi soir, à Limoges, ils étaient réunis à la salle Jean-Pierre Timbaud, avec un invité, Boris Vallaud, député Nouvelle Gauche des Landes depuis juin dernier. Il était aussi l'invité de France Bleu ce mardi matin.

"On n'a pas attendu la République en Marche pour faire du porte à porte !

La refondation part surtout de la base, explique Boris Vallaud, et lorsqu'on lui demande si ce qu'il reste du PS s'inspire de la démarche macronnienne, il ironise : "On a assez peu attendu la REM pour faire du porte à porte et réunir les militants...". Ce qui a peut-être manqué, c'est la discussion, reconnaît-il, et "les socialistes se reparlent. Dans leur diversité de courants, d'histoires", et dans la perspective d'un congrès dans quelques mois.

"Les militants sont assez représentatifs du pays

Se parler, mais ne pas trop ressasser le passé, et ne pas trop tenir compte des sorties de François Hollande, semble-t-il. "Je n'ai pas le sentiment d'avoir des ficelles dans le dos ou des obstacles. On prête sans doute beaucoup plus à l'ancien président dans les médias que la réalité". Pour se renouveler, estime Boris Vallaud, il faut surtout "_un lien permanent entre le local et le national, pour ne pas perdre pied avec la réalité. Parce que les militants, dans leur diversité, sont assez représentatifs du pay_s".

Retrouvez l'interview en intégralité ici.