Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Bourgogne-Franche-Comté : Julien Odoul (RN) serait accusé de recel de détournement de fonds publics

Selon le magazine Challenges, Julien Odoul le président du Rassemblement National en Bourgogne-Franche-Comté aurait été mis en examen en avril 2019 dans l’affaire des emplois fictifs du Rassemblement national au parlement européen.

Julien Odoul, président de groupe du Rassemblement National lors d'une session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comte
Julien Odoul, président de groupe du Rassemblement National lors d'une session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comte © Radio France - JC Tardivon

Bourgogne-Franche-Comté, France

C'est le magazine Challenges qui sort l'information ce vendredi. Julien Odoul, le chef de groupe du Rassemblement National au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté serait mis en examen pour recel de détournement de fonds publics. Pour rappel, c'est lui qui a récemment soulevé la polémique sur le voile en s’en prenant à une mère de famille voilée au sein de hémicycle. 

Julien Odoul ne commente pas l'affaire

Selon Challenges, les juges s'intéressent au financement de l'emploi de "conseiller spécial" que Julien Odoul avait auprès de Marine Le Pen. Ils enquêtent plus largement sur l'affaire des emplois fictifs au parlement européen par le Rassemblement national. C'est dans ce cadre que Julien Odoul aurait été mis en examen pour recel de détournement de fonds publics en avril dernier.

Contacté par France Bleu, Julien Odoul refuse de commenter l'affaire.

  • Sur son compte twitter, le leader RN à la région a répondu à un élu socialiste qui retweetait l'article de Challenges :

Déjà deux plaintes portées contre lui suite à l'affaire du voile dans l’hémicycle 

Cela vient s'ajouter aux deux plaintes déposées contre lui par Fatima, la femme voilée assise dans le public du conseil régional qu'il a violemment prise à parti le 11 octobre dernier à Dijon. La première plainte devait être déposée auprès du parquet de Dijon contre l'élu régional pour "violences commises en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur mineur et majeur" à caractère raciste. Une autre plainte pour "incitation à la haine".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu