Politique

Bourgogne Franche-Comté : le Medef écrit aux futurs élus régionaux

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne mercredi 21 octobre 2015 à 5:35

Élections (image d'illustration)
Élections (image d'illustration)

Dans un mois et demi, on vote ! Le Medef entend bien en profiter pour faire connaître les attentes, et surtout, les priorités des chefs d'entreprises pour relancer l'économie dans la future grande région.

Papier, crayon. Les chefs d'entreprises de Bourgogne et leurs homologues de Franche-Comté ont des attentes qu'ils viennent de lister à l'intention des candidats. Et fusion des régions oblige, on fusionne aussi les idées. Le résultat, c'est un rapport commun aux patrons des deux régions, avec trente quatre propositions, qui seront soumises aux futurs élus.

Premier constat du Medef : notre future grande région va manquer d'une capitale régionale forte et attractive

Dijon sera la plus petite capitale régionale de France à partir du 1er janvier. Autre chantier très important aux yeux du Medef, la formation, et surtout, l'apprentissage. Le nombre d'apprentis a chuté de 20 % en Bourgogne depuis 2012 et c'est la même chose en Franche-Comté explique Jean-Luc Piton, le président du Médef dans cette région.

Les attentes du médef, le reportage de Maxime Bacquié

Parmi les autres priorités notées dans le rapport, sans surprise, le président du Medef en Bourgogne, Pierre-Antoine Kern, espère une baisse de la fiscalité qui pèse sur les entreprises des deux régions.

Pierre-Antoine Kern, le patron du médef en Bourgogne