Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, de nouveau soigné à Grenoble

lundi 7 novembre 2016 à 18:07 Par Léopold Strajnic, France Bleu Isère et France Bleu

Abdelaziz Bouteflika est de nouveau attendu à Grenoble pour raison de santé. Le président algérien doit effectuer des contrôles médicaux. Agé de 79 ans, le président Bouteflika affaibli par la maladie se rend régulièrement à Grenoble consulter son cardiologue le Dr Jacques Monségu.

Le président algérien Abdélatif Boutéflika
Le président algérien Abdélatif Boutéflika - maxppp

Grenoble, France

L’information a été officialisée par un communiqué de la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a s’est rendu lundi à Grenoble, a précisé l’agence officielle : « Son excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce lundi 7 novembre 2016 pour une visite privée à Grenoble en France, durant laquelle il effectuera des contrôles médicaux périodiques ».

Du Val-de-Grâce à la clinique mutualiste de Grenoble

A 79 ans, le président algérien réélu en 2014 pour un 4è mandat, est très affaibli par un AVC qui l’avait conduit à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris un an avant son élection. Son cardiologue à l’époque, le Docteur Jacques Monségu, exerce désormais à la clinique d’Alembert rattachée au Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble. Par le passé, Abdelaziz Bouteflika s’est déjà rendu à plusieurs reprises auprès du praticien. Notamment en novembre 2014 puis en décembre 2015.