Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bretagne : les maires disent "oui" au maintien des élections en juin, sauf en Ille-et-Vilaine

Consultés par le gouvernement, les maires devaient se prononcer sur l'organisation des élections régionales et départementales des 13 et 21 juin prochain. En Bretagne, ils disent majoritairement "oui" au maintien des deux scrutins à ces dates, sauf en Ille-et-Vilaine.

Les maires bretons sont favorables au maintien des élections départementales et régionales en juin, sauf en Ille-et-Vilaine
Les maires bretons sont favorables au maintien des élections départementales et régionales en juin, sauf en Ille-et-Vilaine © Radio France - Noémie Guillotin

Les préfets ont envoyé un courrier vendredi aux maires, leur demandant de se prononcer sur le maintien des élections régionales et départementales les 13 et 21 juin prochain. Le Ministère de l'intérieur a publié les résultats de cette consultation. En Bretagne, les maires des Côtes-d'Armor, du Finistère, et du Morbihan sont favorables à un maintien des deux élections aux dates prévues. Ce n'est pas le cas en Ille-et-Vilaine.

Une majorité de maires bretons estime que les conditions sanitaires permettent l'organisation des deux scrutins

Dans les Côtes-d'Armor, 166 maires sur 348 ont répondu à la consultation lancée par le gouvernement. 52% d'entre eux estiment que les deux scrutins peuvent avoir lieu aux dates prévues. Dans le Finistère, la réponse est même encore plus nette, sur 277 maires, ils sont 178 à avoir répondu à la consultation, et 62% d'entre eux, estiment que les conditions sont réunies pour un maintien du vote les 13 et 21 juin. Dans le Morbihan, là-aussi, les élus répondent clairement "oui" à 57%, avec un fort taux de participation, puisque 202 maires sur les 250 du département ont participé à la consultation. 

L'exception brétillienne

En Ille-et-Vilaine, en revanche, 52% des élus qui ont répondu à la consultation, ne souhaitent pas que ces deux scrutins soient maintenus aux dates prévues. Une majorité des élus considèrent que les "conditions sanitaires ne sont pas réunies". 333 maires étaient consultés, 215 ont donné une réponse. L'Ille-et-Vilaine est aussi le département le plus touché par l'épidémie de Covid-19, peut-être une explication à cette exception bretillienne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess