Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Brexit

Brexit : les Anglais de Dordogne toujours aussi inquiets

-
Par , France Bleu Périgord

Plus qu'un jour avant le vote crucial du Parlement britannique sur le Brexit. Les députés devront valider ou pas l'accord commercial négocié avec Bruxelles ce mardi. En attendant, l'inquiétude est toujours aussi vive dans la communauté anglaise de Dordogne.

Joanne et Patrick Marty, un couple franco-britannique vivant à Lisle
Joanne et Patrick Marty, un couple franco-britannique vivant à Lisle © Radio France - Laurine Benjebria

Lisle, France

Le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne se rapproche : la sortie effective est fixée au 29 mars 2019. Cette sortie de l'UE sera-t-elle dure ou protégée par quelques accords ? C'est toute la question derrière le vote crucial des députés ce mardi. Les députés de la Chambre des communes vote ce mardi pour ou contre l'accord négocié entre le gouvernement de Theresa May et Bruxelles, "Le Traité de Retrait".  Deal ou no deal ? L'attente est stressante pour les Anglais, notamment ceux  qui vivent en Dordogne. 

La communauté anglaise a-t-elle le blues en Dordogne ?

A Lisle, un petit village au Nord de Périgueux, des irréductibles anti-Brexit attendent avec inquiétude les résultats du vote des députés britanniques. Cela fait douze ans que Joanne Marty vit en Dordogne. Cette Anglaise est mariée depuis dix ans avec Patrick, un Français et à deux ils tiennent un restaurant. Mais voilà, depuis deux ans un sujet s'est invité dans leur quotidien : le Brexit. Il y a deux ans, quand les résultats du référendum sont tombés, le choc a pris le dessus. "C'est la seule fois, où j'ai vu ma femme au réveil en pleurant et en étant dans un état terrible" se souvient Patrick. Trois ans plus tard, Joanne a retrouvé le sourire, mais l'inquiétude est toujours là.

Depuis quelques semaines, dans leur salon, la télévision tourne en boucle sur les chaînes d'information britanniques. Joanne regarde chaque nouvelle information en se rongeant les ongles. Cette anti-Brexit garde un peu d'espoir : "J'espère qu'ils vont annuler le Brexit, c'était un référendum donc pas obligatoire". Mais elle ne sait plus quoi penser, pour elle que les députés ne votent pas pour l'accord commercial négocié entre Bruxelles et le gouvernement britannique n'est pas concevable : "Ils ne peuvent pas sortir de l'Europe sans un deal, ce serait de la folie pour le commerce, pour les jeunes et même pour l'Europe". Une inquiétude contagieuse. Patrick s'inquiète lui aussi, "je ne veux pas croire que toutes les lois soient à refaire avec nos amis anglais, ils ne vont pas faire bande à part, ce n'est pas possible".

Les Marty regardent quasiment en continu les chaînes d'informations britanniques - Radio France
Les Marty regardent quasiment en continu les chaînes d'informations britanniques © Radio France - Laurine Benjebria

Joanne Marty, une Anglaise anti-Brexit de Dordogne

"C'est vraiment un monde de fou qui arrive en Angleterre"

Face à l'écran de sa télévision, Joanne est stupéfaite. Elle a trouvé un aspect positif à cette situation : le fait d'être en France. Elle se réjouit de ne pas avoir à suivre tout ce débat et cette attente en Angleterre où l'ambiance est délétère. "C'est un peu chaud en Angleterre (...), même dans la famille c'est un sujet tabou, ça divise la nation" explique Joanne.

"C'est un peu comme avec les gilets jaunes [en France], ça divise la nation"

Dans leur restaurant à Lisle, le couple Marty reçoit de nombreux clients anglais. Mais Joanne et Patrick ont une règle : ne pas parler du Brexit avec eux.

Etat d'esprit des Anglais de Dordogne avant le vote du Traité de Retrait - Le reportage

Choix de la station

France Bleu