Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales dans le Grand Est : Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, est candidate

La rumeur est désormais officielle: l'ex-présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, actuelle ministre déléguée à l'insertion, se lance dans la bataille des régionales, sans étiquette. Pied de nez à son ancienne famille politique, les LR, en particulier le président sortant Jean Rottner.

Brigitte Klinkert, candidate aux régionales dans le Grand Est
Brigitte Klinkert, candidate aux régionales dans le Grand Est © Radio France - Olivier Vogel

"Je suis une femme d'aucun parti, d'aucune étiquette" affirme aujourd'hui Brigitte Klinkert qui a pourtant démarré sa carrière politique à l'UDF,  puis chez les Républicains qu'elle a quittés peu de temps avant d'entrer au gouvernement en juillet 2020. L'actuelle ministre déléguée à l'insertion, ancienne présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, annonce officiellement ce vendredi sa candidature aux élections régionales de juin 2021.

Brigitte Klinkert met en avant une liste de rassemblement, d'union avec des personnes issues de la droite à la gauche, en passant par le centre, la majorité présidentielle et la société civile. Ça rappelle beaucoup La République en Marche, mais sans en avoir le logo.

La région va mal - Brigitte Klinkert, candidate aux élections régionales dans le Grand Est

Si l'Alsacienne, âgée de 64 ans, a décidé de monter au charbon c'est parce que, dit-elle, "la région va mal et les élus de la majorité", comprenez le sortant et rival Jean Rottner, "ont rajouté de la centralisation à la centralisation, de l'éloignement à l'éloignement". Entre ce qu'elle appelle "le statu quo et la démagogie", Brigitte Klinkert veut incarner "une autre voie, celle d'un vrai changement, d'un choc de décentralisation."

Jean Rottner, le président sortant LR, n'a pas encore annoncé sa candidature. Les élections régionales auront lieu les 20 et 27 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess