Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brigitte Klinkert, ministre en charge de l’insertion …et de l’Alsace à Paris

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La colmarienne Brigitte Klinkert est depuis cet été ministre déléguée en charge de l’insertion, au sein du gouvernement dirigé par Jean Castex. Une nomination intervenue le 6 juillet dernier.

Brigitte Klinkert dans son bureau du ministère délégué à l'insertion.
Brigitte Klinkert dans son bureau du ministère délégué à l'insertion. © Radio France - Patrick Genthon

Brigitte Klinkert est depuis le 6 juillet, ministre déléguée en charge de l’insertion au sein du gouvernement dirigé par Jean Castex. Elle a abandonné la présidence du département du Haut-Rhin. Une collectivité qu'elle dirigeait depuis 2017.

Ce  ministère, en charge  de  l’insertion, est installé dans le bâtiment qui abrite le ministère du travail. Un vaste hôtel particulier du 18eme siècle, l’hôtel du Châtelet dans le 7eme arrondissement de Paris. 

L'hôtel du Châtelet dans le 7eme arrondissement de Paris.
L'hôtel du Châtelet dans le 7eme arrondissement de Paris. © Radio France - Patrick Genthon

C’est le dernier étage de l’édifice qui a été dévolu à ce nouveau ministère.

Parler de l'Alsace à Paris

Pour Brigitte Klinkert c'est assurément une nouvelle vie qui s’est imposée à elle, depuis sa nomination à ce poste ministériel.

" On ne choisit pas d’être ministre" confie-t -elle, "un jour on vous le propose". Elle dit avoir accepté pour deux raisons : "La fierté de pouvoir servir mon pays dans un moment particulièrement difficile" La deuxième raison  concerne l’Alsace. "Ce n’est pas seulement une fierté, c’est une opportunité de pouvoir parler de l’Alsace quand je rencontre le président ou le premier ministre". Elle avoue aussi son intention " de faire avancer les dossiers alsaciens auprès de mes collègues du gouvernement ".

L’équipe est relativement restreinte, quelques conseillers en charge de domaines particuliers, deux secrétaires et un cabinet qui régente  l’activité du ministère au quotidien.

Nathalie Hanet est la directrice de cabinet. Elle dit mener ici  "une vie passionnante et trépidante". Elle peut suivre en permanence l’impact des politiques d’insertion sur les personnes en difficulté.

Rencontre entre Brigitte Klinkert et son homologue en charge du logement Emmanuelle Wargon.
Rencontre entre Brigitte Klinkert et son homologue en charge du logement Emmanuelle Wargon. © Radio France - Patrick Genthon

Et puis quelques alsaciens aussi appartiennent à cette équipe restreinte…sans doute pas un hasard. Clara Koenig, originaire de la région de Sélestat (Bas-Rhin). Elle a travaillé précédemment pour Benjamin Griveaux. Elle est conseillère presse et communication de la ministre. Le chef de cabinet est lui aussi passé par l’Alsace et par Colmar. Emmanuel Coquand a notamment été directeur de cabinet du Préfet du Haut-Rhin. Sans doute de quoi rassurer Brigitte Klinkert qui a découvert à Paris un nouvel univers.

Dernier détail, que la ministre exhibe avec fierté. Le petit bretzel rouge alsacien qui trône au-dessus de son bureau, comme pour ne jamais oublier d’où elle vient.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess