Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : Bruno Gilles saisit la justice après la découverte de tags pro-Vassal dans son secteur

-
Par , France Bleu Provence

Le sénateur et candidat à la mairie de Marseille Bruno Gilles (LR) saisit la justice après avoir découvert des tags d'intimidation sur un centre municipal d'animation de son secteur à Marseille. Des inscriptions en faveur de Martine Vassal, sa concurrente aux élections municipales de mars 2020.

"On veut Martine Vassal", peut-on lire sur les murs du centre municipal.
"On veut Martine Vassal", peut-on lire sur les murs du centre municipal. - Bruno Gilles

Marseille, France

Le sénateur et candidat à la mairie de Marseille Bruno Gilles (Les Républicains) saisit la justice après avoir découvert des tags d'intimidation sur un centre municipal d'animation de Marseille. Il a posté des photos des inscriptions sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous) : elles sont en faveur de Martine Vassal, la présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence et du département des Bouches-du-Rhône. Et sa principale concurrente à la course à l'investiture à droite.

"On veut Martine Vassal", peut-on lire sur les murs du centre d'animation des 4e et 5e arrondissements de Marseille, dont Bruno Gilles est l'ancien maire de secteur. Des tags "intimidants" selon lui. C'est la deuxième fois que Bruno Gilles est visé. Il y a 15 jours, il avait déjà découvert des tags similaires sur sa maison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu